Coronavirus : le département du Val-d'Oise placé en "vigilance modérée"

Par Caroline J. · Publié le 29 juillet 2020 à 08h58 · Mis à jour le 29 juillet 2020 à 09h33
Alors que plusieurs départements français sont particulièrement surveillés, Santé Publique France a décidé de placer celui du Val-d’Oise en Île-de-France en "vigilance modérée" suite à une hausse du nombre de nouvelles contaminations au Covid-19 et d’hospitalisations.

Si de plus en plus de pays multiplient les restrictions de mesures sanitaires, la France scrute de près certains départements comme celui de la Mayenne, classé en "vulnérabilité élevée", mais aussi ceux de la Gironde, de la Haute-Garonne ou encore du Val-d’Oise.

Le département 95 de la région Île-de-France a en effet été placé en "vigilance modérée au Covid-19" par Santé Publique France, après une hausse du nombre de nouvelles contaminations au coronavirus. Ainsi, le taux d'incidence, c'est-à-dire le nombre de tests positifs pour 100 000 habitants, a doublé en l’espace de deux semaines. Il est à présent supérieur à 25 cas pour 100 000 habitants chez les 20-40 ans.

Dans le Val-d’Oise, le nombre de passages aux urgences hospitalières pour "suspicion de Covid-19" est aussi en hausse de 13% par rapport à la semaine passée, selon l’analyse des données Oscour.

Selon BFMTV, quatre groupements de communes du département sont scrutés de très près depuis le 23 juillet, à savoir Argenteuil, Garges-lès-Gonesse, Villiers-le-Bel/Arnouville, et Gonesse/Bonneuil-en-France/Vaudherland/Le Thillay. Dans ces groupements de communes, des enquêtes épidémiologiques sont menées afin de retracer, d'isoler les cas potentiels et d'identifier l’origine de la contamination possible.

Pour l’heure, ces données ont permis de déterminer des sources de contaminations variées, comme les transports en commun, le lieu de travail, ou encore les centres commerciaux.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche