Masque, chômage partiel, prix du gaz et du tabac : ce qui change au 1er septembre

Par Caroline J. · Publié le 1 septembre 2020 à 10h18 · Mis à jour le 1 septembre 2020 à 10h20
Que vous réserve ce mois de septembre 2020 ? Port du masque obligatoire dans les entreprises et à l'école, hausse des prix du gaz ou encore fin du chômage partiel pour les salariés à domicile… Découvrez les nouveautés qui vous attendent en France à compter de ce 1er septembre 2020.

Nous voilà déjà au mois de septembre ! Si ce mois est synonyme de grande rentrée, il nous réserve aussi plusieurs nouveautés et quelques changements avec notamment le port du masque obligatoire au travail et à l'école mais aussi une hausse des prix du gaz sans oublier la fin du chômage partiel pour les salariés à domicile et une évolution des tarifs du tabac... On découvre ensemble les bouleversements et nouveautés qui vous attendent en France dès ce 1er septembre 2020

Port du masque obligatoire dans les entreprises et à l’école

C’est l’une des grandes nouveautés de cette rentrée 2020. Alors que le Coronavirus circule activement dans 21 départements français, le gouvernement rend obligatoire le port du masque dans les écoles à compter de ce 1er septembre. Concrètement, le port du masque est imposé à tous les élèves à partir de 11 ans, c'est-à-dire au lycée et au collège. Sont concernés les salles de classe et les couloirs, mais aussi les cours de récréation. De leur côté, les adultes doivent eux aussi porter obligatoirement le masque.

Le port du masque devient également obligatoire dans les entreprises dès ce 1er septembre (open spaces, couloirs…). Il existe toutefois quelques exceptions à la règle, comme dans les bureaux individuels s'il n'y a qu'une seule personne présente. Des dérogations sont aussi possibles.

Le prix du gaz en légère hausse

Après une hausse des tarifs réglementés du gaz au mois d’août, le prix du gaz est à nouveau en légère hausse de 0,6% dès ce 1er septembre. Plus précisément, le prix du gaz augmente de 0,2% si vous utilisez le gaz pour la cuisson, de 0,4% pour celles et ceux qui ont un double usage (cuisson et eau chaude), et de 0,7% pour le chauffage.

Changement pour les abonnés à l’électricité

Attention chers abonnés à l’électricité puisque la date du 1er septembre maque la fin de la mesure de suspension de toute réduction ou interruption de fourniture d’électricité et de gaz. Même chose concernant les pénalités de retards de paiement pour tous les clients.

Les tarifs du tabac évoluent

Comme au mois de juillet, les tarifs du prix du tabac vont augmenter ou baisser selon la marque de cigarettes que vous achetez. Comptez désormais 9,30 euros pour certains paquets de 20 cigarettes (contre 9,20 euros auparavant) ou 9,40 euros (contre 9,60 euros) pour d’autres.

L'amende de 200 euros pour usage de stupéfiants généralisée sur l'ensemble du territoire

Après Créteil, Rennes ou encore Reims, l’amende pour usage de stupéfiants se généralise sur tout le territoire français, dès le 1er septembre 2020. On rappelle que l'amende est forfaitaire : le prix est fixé à 200 euros. Si elle est réglée sous 15 jours, l’amende est minorée à 150 euros. En revanche, passés 45 jours, le contrevenant doit s’acquitter d’une majoration fixée à 450 euros.

Gratuité des transports pour tous les jeunes Parisiens de moins de 18 ans

À compter du 1er septembre, les jeunes Parisiens peuvent circuler gratuitement dans les transports en commun ! Après avoir déjà instauré la gratuité des transports en commun pour les enfants parisiens scolarisés en primaire et jusqu’à 11 ans, la Ville de Paris va en effet plus loin en proposant la gratuité des transports en commun pour tous les jeunes Parisiens de moins de 18 ans.

Les collégiens et lycéens parisiens bénéficiaient déjà d’un remboursement à hauteur de 50% de leur carte Imagine R. Mais, à compter du 1er septembre, ce remboursement st de 100% pour tous les « collégiens, lycéens et jeunes apprentis suivant une formation par alternance d’un niveau inférieur au baccalauréat qui sont domiciliés à Paris ».

Fin du chômage partiel pour les salariés à domicile

Le 1er septembre 2020 marque la fin du dispositif d'activité partielle pour les salariés à domicile et les assistantes maternelles. On rappelle que cette mesure était en place depuis le mois de mars et que plus d'un million de personnes, dont 450 000 assistantes maternelles, étaient potentiellement concernées par cette mesure.

Toutefois, ce dispositif sera prolongé en Guyane et Mayotte et, ce "jusqu'au dernier jour du mois au cours duquel prend fin l'état d'urgence sanitaire".

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche