Tourisme : la France résiste au choc du coronavirus mais les recettes internationales chutent

Par Alexandre G. · Photos par Alexandre G. · Publié le 17 septembre 2020 à 10h51 · Mis à jour le 18 septembre 2020 à 15h47
Le gouvernement a présenté ce mercredi 16 septembre le bilan de la saison touristique 2020 en France, et les chiffres sont mitigés. Si le tourisme connaît un regain de forme "meilleur qu'espéré" dans l'Hexagone, à l'international les pertes touristiques sont abyssales. Au total, les pertes de recettes touristiques globales s'estiment entre 50 et 60 milliards d'euros.

À l'heure du coronavirus, comment se porte le tourisme en France et à l'international ? Si l'on en croit les derniers chiffres du bilan de la saison touristique publiés par le gouvernement, les voyants sont comme prévus, dans le rouge. Cependant, quelques notes d'espoir sont à relever concernant le tourisme en France

En effet, comme le compte rendu du conseil des ministres l'avance, "les premières estimations de la fréquentation estivale font apparaître des résultats meilleurs que ceux redoutés au printemps dernier, même si la crise sanitaire liée au Covid-19 a durement affecté les acteurs du tourisme". À la lecture du bilan, on apprend ainsi que "la France a mieux résisté que ses voisins". Si l'on cherche les causes de ce bilan touristique positif dans l'Hexagone, elles sont à chercher du côté de la mobilisation du marché domestique. Cette année, 53% des Français sont partis en juillet et août et 94% d'entre eux ont décidé de rester en France

À cela, il faut rajouter la venue de la clientèle européenne de proximité, avec mention spéciale pour le Benelux (Belges, Néerlandais) ou encore celle venue d'Allemagne. D'après le rapport, c'est aussi "la qualité et la diversité de l'offre française" qui aurait permis d'attirer autant de monde. En revanche, sans surprises, la saison touristique s'est avérée désastreuse pour les grandes villes. À Paris par exemple, les hôtels ont vu leur fréquentation chuté pour atteindre un taux d'occupation extrêmement faible. Au grand bonheur des gîtes et chambres d'hôtes, qui ont profité du tourisme de proximité, des courts séjours et des choix de dernière minute. 

Côté recettes, les chiffres font grise mine. Au total, Atout France estime les pertes potentielles de recettes touristiques globales entre 50 et 60 milliards d'euros sur l'année 2020. Ce qui représente une baisse de 30 à 35% de la consommation touristique annuelle. Aussi, d'après les données de la Banque de France, le tourisme international a généré 12,3 milliards d'euros au premier semestre 2020, contre 25,5 milliards sur le même exercice en 2019, soit une chute de -51,9% ! 

Par ailleurs, le bilan touristique du gouvernement apporte des informations complémentaires concernant les fameux PGE attribués au secteur tourisme. Grâce aux aides de l'Etat, le secteur a profité de 18 milliards d'euros d'aide venus du plan d'urgence, avec près de 9,6 milliards d'euros empruntés par les entreprises de restauration et d'hôtellerie. En plus, le gouvernement débloque une enveloppe de 50 millions d'euros  pour la constitution d'un fonds de soutien à l'émergence de projets de tourisme durable. De quoi relancer le tourisme vert

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche