Coronavirus: le chômage partiel à 100% est prolongé pour les restaurants, hôtels et bars

Par Caroline J. · Photos par My B. · Publié le 29 septembre 2020 à 16h28 · Mis à jour le 29 septembre 2020 à 16h35
Suite à la grogne des restaurateurs depuis l’annonce de la fermeture anticipée des bars dans certaines grandes villes, voire la fermeture totale des restaurants et bars à Marseille, Jean Castex a reçu les représentants des restaurateurs ce 29 septembre 2020 à Matignon. Pour le secteur touché par ces mesures, le Premier ministre a notamment annoncé que le dispositif de chômage partiel sera maintenu à 100% jusqu'à la fin de l'année.

Depuis les annonces d’Olivier Véran le 23 septembre, les restaurateurs ne décolèrent pas. Mercredi dernier, le ministre de la Santé annonçait plusieurs nouvelles mesures restrictives face à la hausse des nouveaux cas de Covid-19 dans le pays. Parmi ces mesures ? La fermeture anticipée des bars à 22h dans 11 grandes villes de France, comme à Paris, Lille ou encore Montpellier, placées en alerte renforcée. On rappelle que les établissements proposant à la fois une activité restauration et bar ne sont plus autorisés à servir de l'alcool au-delà de 22h, sauf si les clients l’accompagnent d'un repas. A Marseille, classée en alerte maximale, la sanction est encore plus forte avec la fermeture totale des restaurants et des bars, pour une durée de deux semaines.   

Depuis, les gérants de ces établissements n’ont pas caché leur mécontentement. Certains appellent à la contestation comme Philippe Etchebest. Sur France Info, le célèbre Chef étoilé a par exemple appelé les restaurateurs, touchés par ces restrictions, à manifester contre ces mesures en se rassemblant devant leurs établissements ce vendredi 2 octobre à midi avec un brassard noir autour du bras. « Il faut faire du bruit et montrer qu'on est là, qu'on est en train de crever, nous et notre personnel aussi », a-t-il expliqué. « C'est une action pacifiste, sans violence, pas de désobéissance car je n'encourage pas cela, c'est juste pour montrer qu'on est là et qu'on est en train de mourir et qu'il faut absolument faire quelque chose », a rajouté le chef.

Ce 29 septembre 2020, le Premier ministre Jean Castex a reçu les représentants des restaurateurs à Matignon pour discuter de la situation. Le ministre de l'Économie Bruno Le Maire ainsi que le ministre délégué chargé des PME Alain Griset étaient également présents.

« On ne vous laissera pas tomber » : c’est le message qu’a adressé le gouvernement aux propriétaires de restaurants, cafés, bars et aux hôteliers, promettant qu’il « répondra concrètement, sans délai, à leurs inquiétudes et leurs besoins ».

À l’issue de cette rencontre, le ministre Bruno Le Maire a annoncé plusieurs mesures parmi lesquelles le dispositif de chômage partiel « avec une indemnisation à 100 % » qui sera prolongé jusqu’au 31 décembre 2020.

Par ailleurs, le gouvernement a précisé que les mesures d'exonération de charges seront prises « le plus rapidement possible ».

Autre annonce ? Une hausse du montant du fonds de solidarité. « Nous allons porter le montant du fonds de solidarité de 1500 euros jusqu'à 10 000 euros », pour les restaurants, cafés et hôtels, a ainsi précisé le ministre de l’Economie.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche