Covid : faut-il se faire tester avant les fêtes de Noël ?

Par Caroline J. · Publié le 10 décembre 2020 à 19h12 · Mis à jour le 10 décembre 2020 à 21h36
À l’approche des fêtes de fin d’année, de plus en plus de Français s’interrogent quant au repas de Noël et aux retrouvailles familiales. Selon un sondage Ifop pour le site médical Odero, 26% d'entre eux envisagent d’ailleurs de se faire tester avant le réveillon de Noël. Alors, est-ce une bonne idée ? Eléments de réponse.

Le déconfinement n’est pas encore acté mais de nombreux Français sont préoccupés par les fêtes de Noël. Alors que Jean Castex a recommandé une jauge de 6 adultes autour de la table pour le repas du réveillon, certains envisagent de faire un test au Covid-19 avant de retrouver leurs proches à l'occasion des vacances et ainsi d'éviter d’éventuelles contaminations. Alors, qu’en est-il ? Bonne ou mauvaise idée ?

"Cela peut paraître une bonne idée" a indiqué le ministre de la Santé Olivier Véran le 10 décembre lors d'une nouvelle conférence de presse. Mais "il y a un risque de surprotection, que le test soit négatif alors que l'on est pas encore contagieux. Le danger serait que 20 personnes qui ont prévu de se retrouver, fassent le test, et se retrouvent, pensant ne rien risquer" a-t-il ajouté. Il faut également éviter "l'engorgement des laboratoires et pharmacies qui réalisent des tests" selon lui. "N'utilisez pas le test comme un totem d'immunité" a-t-il conclu. 

"Ce que l'on peut conseiller aux gens qui vont voir leur famille, c'est de s'auto-confiner pendant les sept jours précédents et de faire un test avant d'aller voir la famille", a pou sa part préconisé la professeure Anne-Claude Crémieux, infectiologue à l'hôpital Saint-Louis (APHP) sur les ondes de France Info.  

Autre avis, celui du professeur Gilles Pialoux. Le 7 décembre, sur France Info, le chef du service des maladies infectieuses à l’hôpital Tenon à Paris, a appelé les Français à "un peu d'auto-confinement dans la semaine qui précède Noël". Côté dépistage, il conseille de se faire tester dans l'idéal "48h avant de se rendre en famille". 

De son côté, Lionel Barrand, président du SJBM - Syndicat national des jeunes biologistes médicaux, confie que "le test n'est pas en soi un passeport de contagiosité, et ce n'est pas non plus un remède-miracle".

Pour lui, la priorité est de respecter les gestes barrières. "Si on veut éviter de contaminer l'ensemble de la famille, premièrement il faut faire très attention les quinze jours avant, pour éviter d'être en phase d'incubation, donc contagieux. Ensuite, il faut faire attention au moment T, en famille, en évitant par exemple de s'embrasser." "Après, qu'on fasse le test avant, oui ; mais il faut le faire principalement si on a un doute, si on a un risque d'avoir été contaminé parce qu'on a été en contact avec des personnes sans masque, ou si on a des symptômes" a-t-il ajouté sur France Inter.

D’après un sondage Ifop pour le site médical Odero, 94% des Français prévoient de respecter le lavage des mains avant les repas, 87% d'entre eux comptent aérer les pièces plusieurs fois par jour, et enfin 80% des français éviteront les contacts physiques comme la bise.

Pour celles et ceux qui prévoient donc de faire un test du Covid-19 avant les fêtes de Noël, on rappelle que deux types de dépistage existent pour savoir si l’on est positif ou non au Coronavirus, à commencer par le test PCR. Fiable à 85%, il reste la "technique de référence pour la détection de l'infection à la Covid-19", selon l'Assurance Maladie.

Autre test ? Le test dit "antigénique". Plus rapide, il reste en revanche moins fiable, entre 62% et 80%. "Un cas sur trois, voire un cas sur deux revient négatif alors que les patients sont porteurs du virus. Ce n'est pas une sécurité", rappelle le Dr Jean-Paul Ortiz sur France Inter. Et c’est bien là le danger. Avoir de faux négatifs aggraverait le risque de transmission. C’est ce que confirme Lionel Barrand. "On a des faux négatifs, surtout dans les tests antigéniques. Ce serait donc contre-productif de tester tout le monde, et que ces personnes-là ne fassent plus du tout attention".

De son côté, Valérie Pécresse a appelé les Franciliens à se faire dépister massivement, non pas avant, mais juste après les fêtes.

Informations pratiques

Site officiel
www.odero.com

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche