Covid : quatre nouveaux membres nommés au Conseil scientifique

Par Alexandre G. · Publié le 17 février 2021 à 10h53 · Mis à jour le 17 février 2021 à 11h00
Alors que l'épidémie du Covid-19 et ses nouveaux variants continuent de se propager en France comme partout dans le monde, un décret paru ce mercredi 17 février 2021 au Journal officiel précise le renouvellement du Conseil scientifique, l'instance consultative qui doit conseiller le gouvernement à propos de la gestion de crise. Quatre nouveaux membres intègrent ses rangs.

Une médecin infectiologue, une pédopsychiatre, un vétérinaire et un gériatre. Telles sont les quatre personnes et les quatre professions nommées au Conseil scientifique. Ce mercredi 17 février 2021, un décret paru au Journal officiel annonce le renouvellement de quatre des membres du Conseil scientifique, l'instance consultative en charge de conseiller le gouvernement dans la gestion de la crise sanitaire. 

Aussi, cela faisait plusieurs semaines que de nouveaux membres étaient attendus au Conseil scientifique. Désormais, c'est officiel : Catherine Chirouze, médecin infectiologue, Angèle Consoli, pédopsychiatre, Olivier Guérin, gériatre et président de la Société française de gériatrie et Thierry Lefrançois, vétérinaire, sont les nouveaux membres de l'instance. 

D'ailleurs, il est bon de rappeler le nom de tous les autres experts du Conseil scientifique : Jean-François Delfraissy (immunologiste), Laetitia Atlani Duault (anthropologue), Daniel Benamouzig (sociologue),  Lila Bouadma (réanimatrice), Simon Cauchemez (modélisateur), Franck Chauvin (médecin de santé publique), Pierre-Louis Druais (médecin généraliste), Arnaud Fontanet (épidémiologiste), Bruno Lina (virologue), Denis Malvy et Yazdan Yazdanpanah (infectiologues), Marie-Aleth Grard (présidente d'ATD Quart-Monde) et Aymeril Hoang (spécialiste des nouvelles technologies).

Autant de spécialistes qui doivent régulièrement se décider et orienter l'action du gouvernement à propos des mesures restrictives à prendre en France, dans la lutte contre l'épidémie du Covid-19. À la demande des professionnels de la santé animale, la nomination d'un vétérinaire était inévitable, et déjà confirmée en janvier 2021. En ce sens, 60% des maladies découvertes chez l'homme sont d'origine animale.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche