Covid : vers un modèle hybride de confinement en Île-de-France ?

Par Laurent P. · Photos par Rizhlaine F. · Publié le 18 mars 2021 à 11h45 · Mis à jour le 18 mars 2021 à 14h30
Pour lutter contre la Covid, alors que l'Île-de-France voit probablement poindre un nouveau confinement pour les quatre prochains week-ends, Emmanuel Macron a annoncé face à une dizaine de maires être en train de réfléchir à un modèle hybride pour s'adapter à la région, avec "plus de télétravail la semaine, moins de brassage en intérieur, mais de l'oxygénation le week-end".

Vers un confinement hybride pour l'Île-de-France pour lutter plus efficacement contre la Covid ? C'est que ce semble envisager Emmanuel Macron qui a évoqué l'idée à l'occasion d'une visioconférence avec plusieurs maires de la région, mercredi 17 mars, indiquant qu'il souhaitait prendre "des mesures de freinage qui aient un autre visage que celles qu’on a connues", comme le rapportent nos confrères de France Bleu qui se sont procuré un enregistrement audio de la discussion.

Un confinement qui ne ressemblerait en rien à ceux déjà en place les week-ends dans certains départements français. Et pour cause, le Président de la République veut "prendre en compte les réalités de la vie francilienne et de l’organisation du temps", différentes des autres régions (horaires, temps de transport, etc.), en instaurant "plus de télétravail la semaine, moins de brassage en intérieur, mais de l'oxygénation le week-end", par exemple. Et de préciser qu'on "ne peut pas reconfiner" les Franciliens "du vendredi soir au dimanche soir, parce que c’est une vie qui est impossible". 

La réflexion est donc encore ouverte : "on réfléchit dans les prochaines heures à trouver des mesures adaptées et donner un horizon de temps", expliquait-il aux élus, ajoutant également que l'idée est "d’avoir la réponse la plus adaptée et proportionnée, et qui soit bien intelligible pour nos concitoyens". Et d'évoquer également "la fatigue des jeunes dans les quartiers populaires, la nécessité de continuer à faire du sport, et puis la question du grand air" : "On a quand même appris quelque chose depuis le premier confinement, c’est qu’être dehors est plutôt bon, si on ne fait pas de grandes fêtes. On se contamine plutôt dans des lieux clos dans les moments où on mange, on boit, on parle en enlevant le masque, on chante. Mais quand on est à l’extérieur et qu’on arrive à tenir les distances, il y a beaucoup moins de risques".

Emmanuel Macron s'est également inquiété de "la soutenabilité du couvre-feu au moment du changement d’heure, surtout dans les métropoles". Des décisions qui seront prises, si elles ne le sont pas déjà, et qui seront annoncées ce jeudi 18 mars, à 19h, lors de la conférence de presse de Jean Castex et Olivier Véran, sur le point de situation épidémique.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche