Mars : le rover Perseverance a fabriqué de l'oxygène sur la planète rouge

Par Cécile D. · Publié le 22 avril 2021 à 11h58
C'est un exploit historique que les scientifiques de la Nasa ont réalisé à travers le rover Perseverance : le robot a transformé du dioxyde de carbone issu de l'atmosphère de Mars pour fabriquer de l'oxygène.

Après le premier vol d'un engin humain sur Mars, la première tentative de conversion du dioxyde de carbone en oxygène sur la planète rouge. La mission du rover Perseverance est, pour le moment, un franc succès. Le 20 avril dernier, la Nasa a réussi à convertir du CO2 en oxygène sur Mars, grâce au robot Perseverance. L'agence spatiale espère désormais que cette expérience servira à préparer le terrain pour permettre une exploration de la planète rouge par des humains.

Ce dispositif utilisé par le robot pourrait faciliter l'exploration spatiale, en produisant de l'oxygène pour les astronautes, sans devoir transporter des bouteilles d'oxygène depuis la Terre. L'oxygène est également utilisé pour propulser les fusées dans l'espace : c'est donc un élément clé pour tous les voyages spatiaux.

Cette expérience a été menée avec une boîte Moxie (Mars Oxygen In-Situ Resource Utilization Experiment), située à l'avant du rover. Cette boîte utilise l'électricité et la chimie pour scinder des molécules de CO2, séparant ainsi l'oxygène du monoxyde de carbone. 

Lors de ce premier test, Moxie a produit cinq grammes d'oxygène, soit la quantité suffisante pour qu'un astronaute puisse respirer pendant 10 minutes s'il garde une activité normale. Après cet essai, les ingénieurs de la Nasa vont multiplier les expériences pour tenter de produire plus d'oxygène et maîtriser vraiment cette nouvelle technologie. Selon les calculs des ingénieurs, Moxie pourrait produire jusqu'à 10 grammes d'oxygène par heure.

La boîte fait à peu près la taille d'une batterie de voiture de 17 kilos et elle est recouverte d'une fine couche dorée, pour résister à des températures allant jusqu'à 800 degrés Celsius.

La Nasa pense déjà aux futures applications d'une telle technologie. Avec une Moxie d'une tonne, une fusée pourrait obtenir les 25 tonnes d'oxygène nécessaire à son décollage de Mars. 

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche