Régionales : Pécresse loin devant Bardella et les trois candidats à gauche, selon un sondage

Par Alexandre G. · Publié le 14 juin 2021 à 11h59
À l'approche des élections régionales qui auront lieu les 20 et 27 juin prochain, un récent sondage Ifop-Fiducial publié par Le Figaro ce lundi 14 juin donne Valérie Pécresse, la présidente sortante de la région Île-de-France, largement en tête des intentions de vote devant Jordan Bardella (RN). Loin derrière, on retrouve les deux candidates de la gauche, Audrey Pulvar (PS) et Clémentine Autain (LFI), puis Julien Bayou (EELV).

Que disent les sondages d'opinion en Île-de-France à quelques jours des élections régionales ? Les 20 et 27 juin 2021, les Français sont appelés dans les urnes pour désigner la personne qui sera en charge de la gestion de leur région pour les six prochaines années. Selon un récent sondage Ifop-Fiducial réalisé pour Le Figaro et LCI*, c'est bien la présidente sortante de la région capitale Valérie Pécresse qui arriverait largement en tête des intentions de vote au premier tour, avec 34% des suffrages au premier tour, et 38% au second. 

Aussi, l'ex-LR devrait renouveler sans trop de difficultés son mandat à la tête de la région. Derrière l'ancienne proche de Nicolas Sarkozy, on retrouve le candidat du Rassemblement National, Jordan Bardella, avec 17% des voix. Soit un peu moins de la moitié des intentions de vote déclarées pour Valérie Pécresse.

Loin derrière, la gauche fragmentée entre trois candidats peine à convaincre. Entre le candidat d'Europe Ecologie Les Verts, Julien Bayou, qui plafonne à 10% d'intentions de vote (-3 points par rapport à l'enquête de mai), Audrey Pulvar, la candidate du PS ancienne adjointe d'Anne Hidalgo, qui décroche avec 11% des intentions de vote (+1 points) et Clémentine Autain, candidate pour La France Insoumise qui obtient le même pourcentage, difficile d'imaginer que l'Île-de-France bascule à gauche. 

Seulement, à gauche, tout peut changer en Île-de-France. Si l'éventualité d'une alliance entre les Verts, le PS et LFI semble totalement utopique à cette heure, les électeurs se déclarant favorables à l'un des trois candidats sont aussi ceux qui n'ont pas encore arrêté définitivement leur vote. Ils sont 57% du côté des électeurs des Verts à déclarer pouvoir encore changer d'avis. Pour Audrey Pulvar, ils sont même 76% à ne pas s'être encore définitivement décidé. 

Aussi, le candidat La République en Marche Laurent Saint-Martin ne parvient pas à faire la différence. Crédité de 13% d'intentions de vote au premier tour, ce dernier semble hors course pour faire de l'ombre à Valérie Pécresse. Même l'électorat du président Macron ne semble pas convaincu par le programme et la personnalité du candidat, avec seulement 39% des électeurs de 2017 qui le choisissent. 

*L’enquête a été réalisées par questionnaire auto-administré en ligne du 7 au 11 juin 2021, menée auprès d’un échantillon de 982 personnes inscrites sur les listes électorales, extrait d’un échantillon de 1 101 personnes, représentatif de la population des Ile-de-France âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interrogée) après stratification par département et catégorie d'agglomération

Régionales : Valérie Pécresse officiellement candidate à sa réélection en Île-de-FranceRégionales : Valérie Pécresse officiellement candidate à sa réélection en Île-de-FranceRégionales : Valérie Pécresse officiellement candidate à sa réélection en Île-de-FranceRégionales : Valérie Pécresse officiellement candidate à sa réélection en Île-de-France Régionales : Valérie Pécresse officiellement candidate à sa réélection en Île-de-France
À l'approche des élections régionales, qui auront lieu les 20 et 27 juin 2021, l'actuelle présidente de la région Île-de-France a officiellement annoncé sa candidature pour briguer un second mandat consécutif à la tête de la région capitale. Parmi les axes forts de son programme, on retrouve le RER vélo, des lycées rénovés, des aides à l'achat d'un véhicule électrique ou encore une mutuelle régionale. [Lire la suite]

Régionales : Vers un report d'une semaine des élections ? Ce que Castex va proposer Régionales : Vers un report d'une semaine des élections ? Ce que Castex va proposer Régionales : Vers un report d'une semaine des élections ? Ce que Castex va proposer Régionales : Vers un report d'une semaine des élections ? Ce que Castex va proposer Régionales : Vers un report d'une semaine des élections ? Ce que Castex va proposer
Plusieurs sources concordantes affirment que le Premier ministre s'apprête à annoncer, ce mardi 13 avril 2021 devant les députés, un report d'une semaine des élections régionales avec un premier tour le 20 juin et un deuxième le 27 juin. La majorité des maires, consultée par l'exécutif, s'est prononcée sur un maintien du scrutin aux mêmes dates. Devant le Parlement, Jean Castex doit défendre précisément ce calendrier. [Lire la suite]

Élections régionales : un report en juin 2021 préconisé par le rapport Debré Élections régionales : un report en juin 2021 préconisé par le rapport Debré Élections régionales : un report en juin 2021 préconisé par le rapport Debré Élections régionales : un report en juin 2021 préconisé par le rapport Debré Les élections régionales en juin ? La majorité des maires en faveur du maintien de la date
Prévues initialement en mars 2021, les élections régionales sont actuellement reportées au moins de juin de la même année. Alors que le gouvernement envisageait sérieusement de les reporter à l'automne 2021, le Conseil scientifique a annoncé qu’il s’en tiendrait à la décision de l’exécutif. Depuis, 56% des maires de France se sont exprimés en faveur du maintien du scrutin en juin 2021 et Jean Castex devrait donc défendre cette option devant le Parlement dans les prochains jours. [Lire la suite]

Informations pratiques

Lieu

Paris
75 Paris

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche