"Covid" au masculin et sans majuscule : le Petit Robert 2022 a tranché

Par Cécile D. · Publié le 10 mai 2021 à 19h12 · Mis à jour le 10 mai 2021 à 19h14
L'Académie française voulait imposer le terme "la Covid", un virus au féminin. Pour le Petit Robert, c'est l'usage qui fait la règle : les Français disent "le covid", c'est donc ainsi que le dictionnaire écrit le mot dans son édition 2022.

Doit-on dire "le Covid" ou "la Covid" ? Voilà une question que l'on ne se serait jamais posée avant mars 2020. Mais en 2021, le sujet fait débat. Le 7 mai 2020, l'Académie française décidait qu'en raison de l'étymologie du nom du virus, il fallait dire "la Covid", en mettant une majuscule au nom.

Le Petit Robert, lui, n'est pas d'accord. Le dictionnaire a choisi d'ajouter ce virus dans les pages de son édition 2022, mais il l'écrit "le covid" : un nom masculin, et sans majuscule. Ses auteurs justifient leur choix dans la page de présentation de l'ouvrage en expliquant « c'est l'usage qui fait loi. Si le féminin est adopté au Canada francophone, le masculin est pour l'instant majoritaire en France, où l'avis de l'Académie française a été rendu tardivement, alors que le masculin était déjà bien implanté. »

Le célèbre dictionnaire fait cependant une distinction entre le terme générique "covid" (comme dans l'exemple "suspicion de covid") et le nom spécifique Covid-19, qui lui prend une majuscule. On trouve donc le virus définit comme ceci : « Maladie infectieuse et contagieuse causée par un coronavirus ».

Son concurrent, le Larousse, a également révélé les nouveautés de son édition 2022 quelques jours auparavant. Cependant, le dictionnaire met systématiquement une majuscule à Covid, et juge que la forme correcte est le féminin.

France Info dévoile également que l'édition 2022 du Petit Robert comporte de nombreux mots qui ont émergé avec la pandémie : "déconfinement", "distanciel", "cas contact", et d'autres plus rares, comme "aérosolisation" ("diffusion aérienne de fines particules par aérosol") ou "saturomètre" ("appareil qui mesure la saturation du sang en oxygène").

Dans les pages dédiées aux noms propres, on trouve Alain Rey, linguiste et l'un des principaux créateurs des dictionnaires Le Robert, décédé en octobre 2020. Sont également intronisés dans ces pages Jean Castex, Joe Biden et Kamala Harris ou encore Thomas Pesquet.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche