Covid : le pass sanitaire européen accessible à partir du 1er juillet

Par Cécile D. · Publié le 24 mai 2021 à 13h10 · Mis à jour le 25 mai 2021 à 11h09
Jean-Yves Le Drian, ministre des Affaires étrangères, a annoncé ce 24 mai que le pass sanitaire européen, permettant de voyager dans les différents pays du vieux continent, sera mis en service à partir du 1er juillet prochain.

En France, les personnes vaccinées et détentrices de l'application TousAntiCovid ont pu voir apparaître sur leur profil un nouveau document : un pass sanitaire qui leur permet d'accéder à certains endroits très fréquentés (comme les festivals, les stades ou les salons) et qui certifie qu'ils sont bien immunisés contre le Covid-19. 

Ce pass sanitaire permet également de voyager en dehors des frontières de la France, et notamment en Europe. Les 27 États membres de l'Union européenne ont donc travaillé de concert à l'établissement d'un pass sanitaire européen, pour garantir une plus grande sécurité aux touristes cet été.

Jean-Yves Le Drian, ministre des Affaires étrangères, a annoncé ce lundi 24 mai au micro de LCI que ce pass européen serait mis en service à partir du 1er juillet 2021. « C’est un facilitateur d’entrée mais ce n’est pas un droit », a précisé le ministre. 

Le certificat, disponible en version papier et numérique, permet aux voyageurs de passer plus facilement les frontières, à trois conditions : qu'ils produisent un test de dépistage négatif, un certificat vaccinal, ou la preuve qu'ils ont été contaminés par le virus il y a plus de deux semaines, dans les six derniers mois. « Dans ce pass sanitaire européen ce sera vaccin ou test mais pas les deux », précise Clément Beaune sur BFMTV ce 24 mai.

L'Union européenne a également prévu de mettre au point une liste de pays plus ou moins dangereux, classés par couleur, comme la France a prévu de le faire. Cette liste est dressée à destination des voyageurs qui n'habitent pas sur le continent européen. Les pays classés en vert ne demandent qu'un test négatif au Covid aux touristes qui veulent entrer sur le territoire européen. Les pays en orange obligeront « les ressortissants de ces pays extra-européens à avoir un vaccin ». Enfin, une liste rouge désignera les pays interdits d’entrée en Europe « en raison de la gravité des variants », comme le Brésil ou l’Inde actuellement.

Clément Beaune, secrétaire d'État chargé des Affaires européennes, ajoute que « la première semaine de juin, on définira une liste de pays verts, dans laquelle la situation sanitaire est suffisamment bonne pour les laisser rentrer en France ».

En France, ce pass sanitaire européen prend la forme d'un QR code, stockable sur votre smartphone, et que l'on retrouve notamment sur l’application TousAntiCovid. Une version papier peut également être demandée. Clément Beaune a cependant précisé que les vaccins Spoutnik et Sinopharm ne sont pas acceptés par les autorités sanitaires européennes, et qu'ils ne permettent donc pas d'obtenir ce pass.

Un sujet oppose toujours les États membres de l'UE : le pass sanitaire permet-il de ne pas subir une période de quarantaine ? Certains pays préfèrent garder leur souveraineté sur cette mesure de protection. Une quarantaine pourrait donc être imposée aux voyageurs, notamment en cas d'apparitions de variants dans les pays.

Informations pratiques

Dates et Horaires
À partir du 1 juillet 2021

×
    Commentaires
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche