La mairie de Paris rétropédale sur le mobilier urbain, en réponse au mouvement #saccageParis

Par Alexandre G. · Publié le 6 juillet 2021 à 17h50 · Mis à jour le 6 juillet 2021 à 17h50
Lors de la présentation ce lundi 5 juillet de la "nouvelle esthétique parisienne" souhaitée par la municipalité, le premier adjoint Emmanuel Grégoire a annoncé le retrait de certains bancs et sièges publics, décriés par les habitants. Une décision qui vient répondre aux multiples plaintes exposées en place publique par le mouvement #saccageParis, né sur les réseaux sociaux.

La mairie de Paris aurait-elle finalement pris en compte les dénonciations du mouvement #SaccageParis ? En tout cas, c'est ce que l'on peut aisément supposer après la présentation de la "nouvelle esthétique parisienne" par Emmanuel Grégoire, ce lundi 5 juillet 2021 au Pavillon de l'Arsenal. Retrait des sièges "champignons", des bancs "mikado", plan de sauvegarde du mobilier parisien historique : la Ville de Paris redéfinit ses "priorités" en matière d'esthétique urbaine. Des changements suppliés depuis de nombreux mois par les instigateurs de #SaccageParis sur les réseaux sociaux. 

Attention, n'allez surtout pas dire à l'équipe municipale que cette nouvelle redéfinition des enjeux esthétiques à Paris est liée d'une manière ou d'une autre au mouvement d'opposition et de dénonciation apparu sur Twitter. "On ne fait pas ça pour répondre à #SaccageParis", affirme Emmanuel Grégoire face à la presse. Seulement, "quand on est interpellés par des citoyens, ça mérite d'être écouté, respecté", concède le premier adjoint d'Anne Hidalgo. La consultation en ligne initiée par la Ville de Paris à ce sujet de mars à début juin n'a pas laissé la moindre place au doute : 82% des 2000 votants se sont opposés à la pérennisation des - "champignons". 150 d'entre eux seront retirés dans les prochains mois. Même chose pour les bancs dits "mikado" en bois, qui seront rénovés ou tout simplement supprimés.  

Deuxième volet de la "non-réponse" à #SaccageParis : l'entretien et la sauvegarde du mobilier historique de la Ville de Paris. Un vaste plan de rénovation de ce mobilier emblématique de la capitale doit devenir la "priorité absolue" de la politique de la Ville. À commencer par les fontaines Wallace, dans un sale état depuis de nombreuses années, ou encore les bancs "Davioud", pour beaucoup laissés à l'abandon dans les parcs et jardins de Paris, et qui avaient déjà été au centre d'une polémique entre les sympathisants du mouvement et la mairie. En ce sens, la municipalité entend recenser "précisément" ces bancs.

 

Dernier détail apporté à la nouvelle esthétique parisienne, les coronapistes cyclables - pérennisées dès cet été 2021- et leurs dégradations de l'esthétique parisienne, en particulier les plots jaunes qui les jalonnent. À ce sujet, Emmanuel Grégoire explique que "nous n'utiliserons plus ces dispositifs pour les nouvelles pistes cyclables" à venir, tout en promettant la mise en place d'un signalement "plus discret et harmonieux". Au moins une bonne nouvelle : les Parisiens.nes vont dire adieu aux plots jaunes et blocs de béton ! 

Manifestation contre le saccage de Paris à l'Hôtel de VilleManifestation contre le saccage de Paris à l'Hôtel de VilleManifestation contre le saccage de Paris à l'Hôtel de VilleManifestation contre le saccage de Paris à l'Hôtel de Ville Manifestation contre le saccage de Paris à l'Hôtel de Ville
À l'appel de l'Union Parisienne et des sympathisants du mouvement #saccageparis, une manifestation est prévue devant l'Hôtel de Ville mardi 6 juillet 2021à partir de 18h, juste après le Conseil de Paris, afin de protester contre la politique de la majorité municipale. [Lire la suite]

#SaccageParis : pour Anne Hidalgo,#SaccageParis : pour Anne Hidalgo,#SaccageParis : pour Anne Hidalgo,#SaccageParis : pour Anne Hidalgo, #SaccageParis : pour Anne Hidalgo, ”la capitale est plus belle” depuis qu'elle est maire
Tandis que les internautes parisiens continuent de dénoncer l'insalubrité des rues de la capitale sur la toile, Anne Hidalgo s'est défendu ce jeudi 15 avril 2021 en affirmant que ”la capitale est plus belle” depuis que la gauche de Bertrand Delanoë, son prédécesseur, est aux responsabilités. La maire de Paris vante son bilan, conjugaison parfaite entre patrimoine et modernité. Sur le problème de la propreté, l'édile socialiste renvoie aux moyens d'interpellation et d'intervention mis en place par l'Hôtel de Ville pour y remédier. [Lire la suite]

#SaccageParis : sur la propreté, la Ville veut responsabiliser les Maires d'arrondissement#SaccageParis : sur la propreté, la Ville veut responsabiliser les Maires d'arrondissement#SaccageParis : sur la propreté, la Ville veut responsabiliser les Maires d'arrondissement#SaccageParis : sur la propreté, la Ville veut responsabiliser les Maires d'arrondissement #SaccageParis : sur la propreté, la Ville veut responsabiliser les Maires d'arrondissement
Après avoir essuyé un tollé sur les réseaux sociaux concernant l'état d'insalubrité de la capitale, l'équipe municipale s'engage à renforcer les moyens consacrés à l'entretien de l'espace public. Au Conseil de Paris, le premier adjoint Emmanuel Grégoire promet de présenter dès le mois de juin prochain une réforme de ”territorialisation et de décentralisation à la faveur des maires d'arrondissement”. [Lire la suite]

Informations pratiques

Lieu

Paris
75 Paris

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche