Covid : le masque de nouveau obligatoire en extérieur dans plusieurs communes de Charente-Maritime

Par Laurent P. · Publié le 20 juillet 2021 à 12h29 · Mis à jour le 20 juillet 2021 à 12h31
La préfecture de Charente-Maritime a annoncé imposer de nouveau le port du masque en extérieur en raison de la prolifération du variant Delta du Covid dans le département dans 45 communes, dont La Rochelle et Royan. On fait le point !

Après les Pyrénées-Orientales, c'est au tour de la Charente-Maritime d'imposer de nouveau le port du masque en extérieur pour freiner le Covid dès ce mardi 20 juillet, comme l'a annoncé la préfecture de police dans un communiqué. Le masque est donc de nouveau obligatoire dans 45 communes du département, alors que celui-ci est confronté à une "évolution rapide et inquiétante" de l'épidémie, poursuit la préfecture. Et de poursuivre : "Cette situation a d’ores et déjà un impact sur l’activité économique avec des fermetures d’établissement qui se multiplient, suite à des cas positifs ou cas contacts parmi le personnel".

Quelles sont les communes concernées ? En voici la liste : 

  • Ars-en-Ré
  • Bourgneuf
  • Châtelaillon-Plage
  • Clavette
  • Dolus d'Oléron
  • Esnande
  • Fouras
  • La Brée-les-Bains
  • La Couarde-sur-Mer
  • La Flotte
  • La Jarne
  • La Jarrie
  • La Rochelle
  • Le Bois-Plage-en Ré
  • Le Château d'Oléron
  • Le Grand Village-Plage
  • Les Mathes
  • Les Portes-en-Ré
  • Loix
  • Marennes-Hiers-Brouage
  • Nieul-sur-Mer
  • Pont l'Abbé d'Arnoult
  • Port-des-Barques
  • Puilboreau
  • Rivedoux-Plage
  • Rochefort
  • Royan
  • Saint-Christophe
  • Saint-Clément-des-Baleines
  • Saint-Denis-d'Oléron
  • Saint-Georges-d'Oléron
  • Saint-Georges-de-Didonne
  • Saint-Jean-d'Angély
  • Saint-Martin-de-Ré
  • Saint-Palais-sur-Mer
  • Saint-Pierre-d'Oléron
  • Saint-Rogatien
  • Saint-Savinien
  • Saint-Trojan-les-Bains
  • Sainte-Marie-de-Ré
  • Saintes
  • Salles-sur-Mer
  • Thairé
  • Vaux-sur-Mer
  • Vérines
  • Yves

À noter que le port du masque y est obligatoire, sauf sur les plages, en forêt ou encore dans les parcs et jardins. Ne sont également pas concernées les personnes en situation de handicap munies d'un certificat médical justifiant de cette dérogation, ou encore les personnes pratiquant une activité physique ou sportive.

Un département particulièrement touché par l'arrivée du variant Delta. Ce mardi 20 juillet, le taux d'incidence s'élève à 145,4 cas pour 100 000 habitants, contre 63 pour 100 000 habitants dans le reste du pays. Une reprise épidémique qui semble particulièrement toucher les jeunes entre 10 et 19 ans, avec un taux d'incidence à 395 pour cette tranche d'âge, et les jeunes entre 20 et 29 ans, avec un taux d'incidence à 545 pour 100 000 habitants, toujours selon la préfecture.

Une explosion des cas qui s'explique par "le brassage des populations en pleine saison estivale, par le relâchement du respect des gestes barrières et par la propagation très rapide du variant Delta", poursuit la préfecture. À noter également que la consommation d'alcool sur la voie publique, sauf terrasses autorisées, est de nouveau interdite dans tout le département. Des mesures mises en place jusqu'au 31 août, avant d'être levées ou non en fonction de la situation épidémique.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche