Les fabricants de médicaments appelés à constituer des stocks afin d'éviter les pénuries

Par Manon C. · Mis à jour le 3 septembre 2021 à 15h15 · Publié le 3 septembre 2021 à 15h15
L'ANSM préconise désormais des stocks de médicaments d'intérêt thérapeutique majeur afin d'éviter les possibles pénuries à venir.

L'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé recommande aux laboratoires pharmaceutiques français de constituer des stocks de médicaments d'intérêt thérapeutique majeur. L'ANSM préconise désormais des stocks de 2 mois afin d'éviter les possibles pénuries, alors que cette nouvelle mesure est entrée en vigueur depuis le 1er septembre dernier. 

Sont concernés les médicaments d'intérêt thérapeutique majeur (MITM) pour qui l'interruption de traitement peut être dangereux pour la vie du patient - français - à court ou moyen terme. Pour certains MITM qui ont déjà subi des ruptures de stock au cours des deux derniers années, l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé recommande des stocks de 4 mois, sur décision de l'agence. 

"C'est une avancée majeure pour les patients car c'est la première fois qu'une législation dans l'Union européenne impose deux mois de stock ; cela va permettre de pouvoir anticiper les risques de ruptures" a déclaré Carole Le Saulnier, directrice des affaires juridiques et réglementaires de l'ANSM, à l'AFP. 

En cas de non-respect de cette nouvelle mesure, l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé a d'ores et déjà annoncé que des sanctions financières seraient infligées aux laboratoires français. 

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche