Compteurs Linky : vers une facturation supplémentaire pour ceux qui refusent l'installation ?

Par Caroline J. · Publié le 2 décembre 2021 à 14h58
Attention, si vous n’êtes toujours pas équipé d'un compteur Linky, vous pourriez être facturé à hauteur de 5,33 € par mois à partir de 2025. C’est en tout cas ce qu’envisage la Commission de régulation de l'énergie (CRE) dans sa dernière consultation publique dévoilée le 25 novembre dernier.

Il y a celles et ceux qui l’ont déjà adopté, et les réfractaires à l’installation d'un compteur Linky à leur domicile. Pour ces derniers, la Commission de régulation des énergies (CRE) envisage de les pénaliser en les facturant à hauteur de 5,33 € par mois, soit environ 64 € par an. C'est ce qu'a fait savoir la CRE dans une consultation publique parue le 25 novembre 2021. 

La CRE estime en effet que les utilisateurs qui ne seront toujours pas équipés de compteurs Linky en 2025 le seront « par choix délibéré (sauf cas isolés liés à une impossibilité technique) ». Aussi, la Commission de régulation de l'énergie explique « qu’il convient de leur facturer le coût de la relève résiduelle, qu’ils transmettent ou non des autorelevés ». Cette facturation pourrait s'élever à « environ 5,33 €/mois (soit environ 64 €/an) », a-t-elle annoncé. 

Si elle est validée, alors cette mesure pourrait entrer en vigueur en 2025, mais ne devrait pas concerner les utilisateurs non équipés d'un compteur Linky pour des raisons techniques.

Dans ce dernier rapport, la CRE estime que 33,9 millions de compteurs Linky auront été posés en France d'ici la fin de l'année 2021, sur un parc total de 37,7 millions de compteurs. Concrètement, il restera donc encore 3,8 millions de compteurs Linky à installer.

Par ailleurs, toujours dans cette consultation publique, la CRE envisage de sanctionner les clients « muets » sur la période 2022-2024. Il s’agit de « ceux qui ne renvoient pas leur index de consommation malgré les relances et les possibilités de le faire par mail, Internet, téléphone, etc. », a expliqué Enedis à Actu.fr. Aussi, la Commission recommande de facturer ces clients « muets » à hauteur de 4,16 € par mois, soit environ 50 € par an.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche