Indemnité inflation : 1 million de coordonnées bancaires manquent pour la verser, d'après l'Urssaf

Par Manon C. · Publié le 20 décembre 2021 à 12h21
L'Urssaf alerte sur les informations bancaires manquantes de 500 000 travailleurs indépendants et de 500 000 salariés à domicile, empêchant l'organisme de leur verser les 100€ de l'indemnité inflation.

L'"Indemnité Inflation" d'une valeur de 100€, qui a été annoncée en octobre par Jean Castex afin de répondre à la hausse des prix de l’énergie et des carburants, a commencé à être versée depuis lundi dernier aux "salariés, indépendants, retraités, chômeurs, allocataires des minima sociaux, étudiants boursiers, percevant moins de 2 000€ par mois", soit 38 millions de Français

Mais dans une interview dans Le Parisien, le directeur de l'Urssaf, Yann-Gaël Amghar, a mis en lumière un problème dans le versement de l'aide. En effet, d'après l'Urssaf, les informations bancaires de 500 000 travailleurs indépendants et de 500 000 salariés à domicile n'ont pas été communiquées à l'organisme chargé de verser la prime à ces derniers, empêchant donc le versement de l'indemnité

"Il nous manque les coordonnées bancaires de 500 000 indépendants et de 500 000 salariés à domicile. Sur les 3,8 millions d'indépendants (et auto-entrepreneurs), la moitié peut en bénéficier. C'est-à-dire qu'ils gagnent moins de 2000€ nets par mois. Chez les salariés à domicile, plus de 90% sont éligibles, soit environ 900 000 de personnes." a déclaré Yann-Gaël Amghar. 

Et de poursuivre : "Concrètement, il nous manque les informations bancaires de 500 000 indépendants et de 500 000 salariés à domicile. Si les personnes éligibles à la prime ne nous communiquent pas leurs coordonnées bancaires, ils ne recevront pas les 100€." 

L'Urssaf a donc envoyé, par email et par courrier, des relances aux salariés à domicile concernés ; les indépendants concernés seront, quant à eux, recontactés début janvier. "L'idée que nous avons retenu est de verser au plus vite, en décembre, à ceux dont nous avons toutes les données bancaires. Et de faire des vagues de versement ultérieures pour les autres." a déclaré le directeur de l'Urssaf.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche