Vers de nouvelles restrictions en janvier ? Les recommandations du Conseil scientifique

Par Cécile D. · Photos par My B. · Publié le 21 décembre 2021 à 15h35
Le gouvernement a choisi d'ignorer les recommandations du Conseil scientifique pour permettre aux Français de profiter des fêtes de fin d'année. Prend-on le risque d'aggraver la situation sanitaire, obligeant la France à mettre en place de nouvelles restrictions en janvier ?

Lors de sa dernière prise de parole, le Premier ministre Jean Castex a annoncé quelques restrictions supplémentaires, mais aucune mesure trop contraignante pour cette fin d'année. « Nous avons fait le choix de ne pas priver la totalité des Français de libertés car cinq millions d’entre eux ne sont pas vaccinés. Je considère qu’avec la vitesse de circulation du variant Omicron, des jauges ou des fermetures de bâtiments n’auraient pas un impact aussi important que ce qu’on avait pu avoir avec des variants moins contagieux », a indiqué Olivier Véran lors d'une interview sur Brut.

Le ministre de la Santé et ses supérieurs assument d'avoir ignoré les recommandations du Conseil scientifique pour ces fêtes de fin d'année. L'instance de santé préconisait, dans un avis publié le 16 décembre, la mise en place de « restrictions significatives » pour contrer la propagation du virus cette fin d'année.

Parmi les mesures disponibles, le Conseil scientifique encourageait notamment l'instauration d'un couvre-feu pour le réveillon du Nouvel An ainsi que la « limitation d'activités collectives », le renforcement de tests et de période de quarantaine pour les voyageurs arrivant dans les Antilles, le renfort des contrôles dans l’espace public et celui des capacités hospitalières.

Dans ce même avis, le Conseil scientifique met en garde le gouvernement sur l'évolution de l'épidémie en France : « La 6ème vague due au variant Omicron va s’installer rapidement et poursuivre sans vrai répit la 5ème vague liée au variant Delta. Cette situation pourrait mettre en grande tension le système de soins à partir de la mi-janvier pour une période de plusieurs semaines », estime l'instance.

Faut-il alors s'inquiéter de voir ces recommandations ignorées, à l'heure où nos voisins européens durcissent leurs mesures sanitaires ? Au Pays-Bas, ce Noël se passera en confinement, l'Irlande a instauré un couvre-feu à 20h pour ses pubs, restaurants et autres lieux fermés, tandis que le Danemark a fermé tous les lieux de loisirs pour quatre semaines.

La nonchalance du gouvernement français risque-t-elle de coûter un confinement aux Français cet hiver 2022 ? Sur RMC, le 2 décembre dernier, le président du Conseil scientifique assurait que le confinement ne serait utilisé qu'en dernier recours. « Tout est fait au niveau de l'ensemble des autorités pour éviter un confinement, et de la part des scientifiques également nous ferons tout pour éviter un confinement. Mais bien sûr cela reste dans la boite à outils, cela reste l'outil terminal un peu, qu'on a été obligé d'utiliser au début », a promis l'expert.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche