Coronavirus : la chloroquine inefficace selon deux nouvelles études

Par Laurent P. · Publié le 15 mai 2020 à 15h17 · Mis à jour le 15 mai 2020 à 16h18
La chloroquine inefficace contre le coronavirus... C'est le résultat que semblent donner deux nouvelles études médicales sur le sujet, publiées toutes les deux dans la revue médicale britannique BMJ.

L'hydroxychloroquine définitivement inefficace pour lutter contre le coronavirus ? C'est en tout cas ce que semblent avancer deux nouvelles études médicales, l'une française, l'autre chinoise, toutes les deux publiées vendredi 15 mai dans la revue britannique BMJ, The British Medical Journal. Deux nouvelles études qui semblent donc confirmer les résultats d'autres essais cliniques précédents, à l'image des deux études américaines, l'une publiée le 21 avril dernier en pre-print sur RevRxiv, et l'autre, réalisée dans des hôpitaux new-yorkais et financée par le NIH.

La première, française, comprenait 181 patients adultes hospitalisées et ayant une pneumonie due au Covid-19. Parmi eux, 84 ont reçu le traitement. Au terme de l'étude, après guérison ou non, aucune différence entre les personnes traitées à la chloroquine et les autres, avec des statistiques équivalentes sur les transferts en réanimation (76% des patients traités à la chloroquine, 75% des autres) ou sur la mortalité (un taux de survie de 89% pour les patients traités à la chloroquine contre 91% pour les autres). Celle-ci est donc arrivée à la conclusion que l'antipaludéen "ne réduit pas significativement les risques d'admission en réanimation ni de décès", comme nous l'explique nos confrères de l'Express.

La seconde étude, chinoise cette fois-ci, a compris 150 patients hospitalisés, tous adultes et souffrant d'une forme légère ou modérée de coronavirus. Parmi ceux-là, la moitié a reçu de l'hydroxychloroquine. Et les résultats sont sensiblement similaires à l'étude française : aucune différence en ce qui concerne les patients traités et les autres. Une étude qui est donc arrivée à la conclusion que la chloroquine ne permet pas une élimination plus rapide du virus, par rapport à d'autres traitements. En revanche, celle-ci met en avant un autre problème lié au traitement : les effets secondaires. Sur la totalité des patients traités à la chloroquine, 30% a souffert d'effets secondaires, principalement de diarrhée. 

"Considérés dans leur ensemble, ces résultats ne plaident pas pour une utilisation de l'hydroxychloroquine comme un traitement de routine pour les patients atteints du Covid-19" souligne donc également la revue médicale dans un communiqué. On attend tout de même les résultats de l'essai Discovery, qui devrait malheureusement aller dans le sens des autres études.

Ce sujet vous tient à cœur ? Contribuez à le faire connaître. Don sécurisé
Montant sélectionné :
Bravo ! Ce sujet sera vu par davantage de monde.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche