Coronavirus : l'accès aux tests "facilité" d'ici la fin du mois, assure Véran

Par Alexandre G. · Publié le 5 septembre 2020 à 18h02 · Mis à jour le 5 septembre 2020 à 18h02
Plus le virus avance, plus l'angoisse de l'apparition d'une deuxième vague de contamination inquiète les Français, et le gouvernement. Tandis que le délais moyen pour se faire tester est maintenant de 3 jours et demi, le ministre de la Santé promet ce samedi 5 septembre que le délais va être réduit d'ici "deux à trois semaines.

Avant le mois d'octobre, il devrait être plus facile de pouvoir se faire tester contre le Covid-19 dans l'Hexagone. Ce samedi 5 septembre 2020, le ministre de la Santé Olivier Véran a indiqué sur BFM TV que l'accès aux tests du Covid-19 allait rapidement s'améliorer, d'ici maximum "deux à trois semaines" selon ses prévisions. Depuis le regain de forme de l'épidémie apparu dans le courant de l'été, les délais pour effectuer ses prélèvements PCR ou sérologiques et l'attente des résultats s'allongent de plus en plus dans le temps.

D'ailleurs, le ministre de la Santé fait le même constat au micro de la chaîne d'information en continu, interrogé par Ruth Elkrief. "Il y a un délai d'accès aux laboratoires pour se faire tester, des files d'attente à Paris ou ailleurs et actuellement il faut en moyenne 3,5 jours pour se faire tester" admet Olivier Véran. Forcément, dans un rôle qu'on lui connaît bien, le membre du gouvernement a tenu à ce que "les Français se rassurent, d'ici deux, trois semaines au plus tard, l'accès aux tests sera facilité" a-t-il confirmé.  

Mais alors, comment expliquer les files d'attente interminables pour tenter d'obtenir une réponse quand on est inquiet du Covid-19 ? Selon le ministre de la Santé, les nombreux de retours de vacances engendrés par la rentrée scolaire explique principalement les délais actuels. Aussi, il a tenu a souligné qu'aujourd'hui, 80% des personnes testées obtiennent un résultat dans les 36 heures. Encore moins que les 48h annoncées en général par les établissements effectuant ces tests !

Chaque semaine, on réalise un peu plus d'un million de tests. Et depuis le début de l'épidémie, le ministère de la Santé indique que 9 millions de tests PCR ou sérologiques ont été effectués. Autre changement prévu par le ministre : la mise en quatorzaine pour les cas contacts, puisqu'il estime que la période "est sans doute trop longue". Aux autorités scientifiques, le Conseil scientifique en tête, de trancher.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche