Coronavirus : est-il possible de l'attraper dehors ?

Par Alexandre G. · Publié le 13 octobre 2020 à 11h49 · Mis à jour le 14 octobre 2020 à 13h58
Face à la menace du Covid-19, on sait qu'il faut impérativement éviter les espaces clos et ceux situés en intérieur. Cependant, certains experts estiment qu'il existe toujours un risque en extérieur, bien que les connaissances restent limitées sur la propagation du virus dans l'air.

Doit-on avoir peur de contracter la Covid-19 dehors ? A priori, le risque d'attraper le coronavirus est plus important en intérieur qu'en extérieur. Mieux encore : la quasi-totalité des contaminations examinées par les experts se sont effectuées dans des espaces clos, en intérieur. Pour autant, est-ce que les scientifiques sont en mesure de confirmer le risque zéro de transmission dans l'air à l'extérieur

La réponse est évidemment non. En avril, pendant le pic de la pandémie, une étude certifiait un seul cas de contamination par l'air extérieur, entre deux villageois en Chine, à partir d'un panel de 7000 personnes étudiées. Ensuite, une autre analyse s'est penchée sur 25 000 cas de contaminations, non évaluée indépendemment : 6% des cas ont été détectés dans un environnement extérieur. Les fêtes et concerts à ciel ouvert, les lieux bondés sans distanciation physique, le sport, etc. Autant de facteurs de contaminations situés en extérieur. À l'air libre.

Par ailleurs, on sait que depuis le début de la pandémie, les études se sont attardées sur des restaurants, des bureaux, des maison ou encore des autocars et des avions. L'auteur de la précédente étude, Mike Week, de l'université de Canterbury, précise à l'AFP qu'avec son équipe "nous n'avons quasiment pas trouvé de cas dans des circonstances extérieures du quotidien". Forcément, il poursuit sur le fait que "l'extérieur est bien plus sûr que l'intérieur, pour une activité et une distance similaires". 

Concrètement, bien que le risque de transmission soit "bien plus faible dehors que dedans" en raison de la dilution des particules dans l'atmosphère, d'autres études tendent aussi à accréditer la voie de contamination dite "aérienne". En respirant, nous libérons tous des nuages de gouttelettes invisibles et microscopiques, appelé aérosols. Ces microbes peuvent derrière atterrir sur le visage d'une autre personne, dans un périmètre d'un ou deux mètres. C'est précisément pour cette raison qu'on est sommé de mettre notre masque, en intérieur comme un extérieur. 

Toutefois, le groupe de chercheurs spécialistes des virus, interrogé par l'AFP, conclut "qu'il n'y a pas de preuve que le Covid-19 ait été transmis quand des gens se croisent à l'extérieur, bien que ce ne soit pas impossible". Ainsi, les scientifiques s'accordent sur le port du masque quand la zone est très fréquentée. C'est aussi surtout pour avoir "une recommandation universelle", comme "stratégie la plus sûre", que le port du masque est la règle pour tous. Dès l'instant où il existe un risque, on doit s'en protéger ! 

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche