Coronavirus : Johnson & Johnson suspend les essais de son vaccin en raison d'un patient malade

Par Laurent P. · Publié le 13 octobre 2020 à 16h50 · Mis à jour le 13 octobre 2020 à 16h53
La recherche d'un vaccin contre le coronavirus compromise pour le moment pour Johnson & Johnson... Le groupe pharmaceutique américain a annoncé lundi 12 octobre 2020 suspendre son essai clinique en cours en raison d'un participant étant tombé malade. Le comité indépendant pour la sécurité a été saisi afin d'enquêter sur ce participant atteint d'une maladie inexpliquée.

Le vaccin contre le coronavirus de Johnson & Johnson ne sera pas pour tout de suite... Le groupe pharmaceutique a annoncé lundi 12 octobre 2020 suspendre ses essais cliniques en cours, l'un des volontaires étant tombé malade. "Nous avons interrompu temporairement le dosage supplémentaire dans tous nos essais cliniques d'un vaccin expérimental contre le Covid-19, y compris l'ensemble de l'essai de phase 3, en raison d'une maladie inexpliquée chez un participant", a ainsi expliqué le groupe dans un communiqué.

Qu'entraîne la suspension de l'essai ? La fin des recrutements sur inscription, en ligne, concernant la phase 3 des essais cliniques, dans un premier temps. Une situation que prévoient les groupes pharmaceutiques au moment de lancer leur test, étant "une composante attendue de toute étude clinique, spécialement les études d'ampleur", selon Johnson & Johnson. L'objectif de cette suspension ? "Déterminer si l'événement indésirable grave est lié au médicament évalué et s'il est possible de reprendre l'essai", comme l'expliquent nos confrères du Figaro.

Les recrutements pour l'essai avaient débuté au mois de septembre et devaient comprendre plus de 60 000 volontaires, sur plus de 200 sites aux États-Unis, mais également au Brésil, en Colombie, en Argentine, au Chili ou encore au Mexique. Aujourd'hui, plus d'une vingtaine de candidats vaccins sont en phase d'essais cliniques dans le monde. A noter que le vaccin en phase d'essai clinique du groupe AstraZeneca est lui aussi suspendu pour le moment, en raison d'effets secondaires qu'un volontaire aurait développés.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche