Covid-19 : "La situation est bien plus critique qu'au printemps" selon François Braun

Par Laurent P. · Publié le 9 novembre 2020 à 16h15 · Mis à jour le 10 novembre 2020 à 15h16
Une crise de la Covid-19 bien plus critique que lors de la première vague... François Braun, président de Samu urgence France a évoqué chez nos confrères de RTL la situation sanitaire préoccupante que le pays subit depuis la rentrée. Au total, la France compte désormais plus de 40 000 morts depuis le début de l'épidémie.

L'épidémie de Covid-19 ne cesse de progresser en France : 40 000 morts depuis le début de cette pandémie, une deuxième vague bien plus virulente que la première, des services de réanimation déjà au bord de la saturation et plus de 60 000 nouvelles personnes atteintes de la maladie chaque jour... Bref, une situation plus que préoccupante que soulignait ce lundi 9 novembre au matin François Braun, président de Samu urgence France, au micro de nos confrères de RTL.

"En effet, la situation est bien plus critique qu'au printemps même si cela peut être un peu moins visible. Au printemps il y avait deux régions principalement touchées, aujourd'hui c'est le territoire entier qui est touché à des degrés divers", expliquait-il. Et de poursuivre : "Nous sommes très inquiets de la semaine qui arrive, elle va être décisive sur des mesures complémentaires et sur la saturation de nos hôpitaux".

Comment inverser la courbe à l'échelle des populations ? Il n'y a pas de mystères selon François Braun : "Il faut revenir à des choses assez pragmatiques. La doctrine c'est que tout patient doit bénéficier des meilleurs soins. Pour réussir cela, il faut jouer sur la montre, c'est-à-dire diminuer le nombre de malades", souligne-t-il. Il continue : "Pour ce faire, c'est le confinement, les mesures barrières...  Il faut aussi organiser des prises en charge en dehors de l'hôpital, à domicile par exemple y compris sous oxygène et ensuite il faut organiser l'hôpital pour avoir des lits disponibles".

Des règles sanitaires que tous connaissent désormais depuis le premier confinement et qu'il va falloir respecter tous ensemble pour faciliter au maximum le travail des soignants et venir à bout de cette épidémie.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche