Covid : pass sanitaire, vaccination, restrictions locales, les annonces de Jean Castex

Par Alexandre G., Manon C. · Publié le 21 juillet 2021 à 14h01 · Mis à jour le 24 juillet 2021 à 11h52
Jean Castex était l'invité du 13h de TF1 ce mercredi 21 juillet 2021, afin de présenter les dernières mesures et décisions du gouvernement concernant la crise sanitaire, notamment en raison de la résurgence spectaculaire de l'épidémie du Covid-19. Le Premier ministre a confirmé la stratégie du gouvernement, à savoir la vaccination et le pass sanitaire, estimant que nous étions rentrée dans la 4e vague. Le Conseil constitutionnel sera saisi une fois que le projet de loi sur le pass sanitaire voté par le Parlement. On fait le point.

"On est dans la quatrième vague, il faut y réagir". Invité du JT de 13h sur TF1 ce mercredi 21 juillet 2021, Jean Castex est revenu sur l'évolution inquiétante de l'épidémie du Covid-19 en France. Le Premier ministre en a profité pour annoncer de nouvelles perspectives pour les semaines à venir. Vaccination, pass sanitaire notamment dans les écoles, durcissement des mesures, restrictions à l'échelle locale, le chef du gouvernement a détaillé la stratégie du gouvernement face à la résurgence du coronavirus dans l'Hexagone. 

D'abord, le Premier ministre est revenu sur l'état de la situation sanitaire. "On est dans la quatrième vague, et il faut s'y préparer", estime le chef du gouvernement. Sur les chiffres de l'épidémie, Jean Castex a confirmé les données de Santé publique France, avec une flambée du taux d'incidence et du nombre de contaminations, corrélées à une pression hospitalière de plus en plus accrue

Avant que le projet de loi concernant le pass sanitaire soit voté par les parlementaires, "dans l'intervalle, il n'est pas question de rester sans agir", estime le Premier ministre. En ce sens, Jean Castex a confirmé qu'il saisira le Conseil constitutionnel une fois que le projet de loi aura été voté, estimant que "des interrogations sur les libertés publiques" se posent. 

Aussi, au sujet d'éventuels retours concernant les mesures de freinage à l'échelle locale, le Premier ministre a indiqué qu'il s'agissait du "port du masque, qui peut être soit généralisé sur un département, soit sur certaines zones où les concentrations de population sont fortes". "Les mesures de freinage, c'est par exemple le port du masque, fermer certains établissements recevant du public (ERP) à partir de 23h. Ce sont des mesures que l'on connaît, mais que nous adaptons à la réalité des situations", estime le Premier ministre. Les objectifs pour l'instant sont de déployer le pass sanitaire, et de renforcer la vaccination", martèle-t-il. 

Pour les ERP comme les bars ou restaurants, qui sont désormais soumis au pass sanitaire depuis ce mercredi 21 juillet, la vérification et le contrôle du pass sanitaire dans ces lieux relèvent "de la responsabilité de l'établissement". Par contre, "tout ce qui a trait à la vérification de l'identité de la personne n'est pas de leur responsabilité", indique Jean Castex. En cas de fraude sur l'identité d'un client, il y aura des "contrôles de deuxième niveau par les forces de sécurité, dans un deuxième temps, ou lors de contrôles de police aléatoires", estimant qu'il s'agissait là d'une "évolution importante" du pass sanitaire.

Par ailleurs, le gouvernement laisse une semaine de "pédagogie" aux ERP soumis au passe dès ce mercredi. "Après viendra le temps des sanctions", estime le Premier ministre. "D’ici là, j’ai demandé, pour les centres commerciaux et pour les cafés et restaurants, aux ministres compétents de voir avec la profession comment on peut expérimenter, trouver des bonnes solutions. Bref, convaincre que c’est notre intérêt collectif, que ça marche", martèle le chef du gouvernement. 

À l'école, le pass sanitaire fait aussi sa rentrée. "Toute notre stratégie depuis le début de la crise (…) a consisté à ce que les enfants de France soient le plus possible scolarisés. (…) Alors on ne va pas dire maintenant : « Si vous n’êtes pas vaccinés, d’autant que certains n’y peuvent rien, on va vous priver d’école. » Donc pas de passe sanitaire dans les établissements scolaires", conclut-il. 

Concernant la vaccination, le Premier ministre a dévoilé les objectifs du gouvernement en la matière. "Dans les 15 jours qui viennent, on va ouvrir 5 millions de rendez-vous. L'objectif chiffré est d'atteindre 40 millions de primovaccinés à la fin du mois de juillet. Et 50 millions fin août", estime-t-il. Aussi, il s'agit là d'un "défi collectif sur la dernière semaine de juillet et la première semaine d'août", afin que l'on "atteigne au moins 4 millions de vaccins par semaine, enfin 8 millions sur les deux". Au sujet des cas contact déjà vaccinés, elles n'ont désormais plus l'obligation de respecter la période d'isolement. 

Enfin, les dernières déclarations de Jean Castex étaient adressées aux personnes qui commettent des violences pour protester contre l'application du pass sanitaire. "Nous serons intraitables avec ceux qui  en viennent à des actes de violence, font allusion à l’étoile jaune ou à la Shoah, s’en prennent à des permanences parlementaires, mettent le feu à des centres de vaccination », déclare le Premier ministre. 

Les annonces de Jean Castex ce mercredi 21 juillet 2021 : 

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche