Covid : le grand froid freine-t-il la circulation du virus ?

Par Anne-christine C. · Photos par My B. · Publié le 12 février 2021 à 09h55 · Mis à jour le 12 février 2021 à 13h13
Le grand froid que nous traversons ces derniers jours permettrait-il de ralentir la propagation de la Covid-19 ? Alors qu'on sait que le froid favorise la circulation du virus, il en est autrement pour les températures négatives. On vous explique.

Chutes de neige, températures qui plongent, depuis plusieurs jours on assiste à un pic de froid sur tout l'hexagone. Le thermomètre descend jusqu'à -12°C dans les Hauts de France, et le gel est au rendez-vous le matin. Quel est l'impact du grand froid sur la propagation du coronavirus

Jusqu'à présent, études scientifiques et épidémiologistes s'accordent à dire que le froid accélère la circulation du virus. Air humide et températures basses, voilà le combo gagnant pour la transmission de la Covid-19. Mais qu'entend-on par températures basses? Selon une étude de décembre 2020 de Predict Services, la filiale de gestion de risque naturel de Météo-France et d'Airbus, c'est entre 3 et 17°C que le virus circule le plus activement. Tout change en revanche quand le mercure descend sous la barre de 0 degrés comme c'est le cas ces jours derniers. 

En effet les conditions de transmission du virus dépendent des deux paramètres : le taux d'humidité de l'air et la température. Lorsque l'air est humide, les goutelettes qui transportent le virus ont tendance à monter et se disséminer. Lorsque l'air est très sec, les gouttelettes tombent au sol.  

Avec les températures négatives que nous traversons ces jours-ci, comme l'explique Alix Roumagnac de Predict Services, "les gouttelettes qui transportent le virus à l'extérieur du corps humain (quand on tousse ou éternue) gèlent, ne peuvent pas rester en suspension, et tombent au sol." Voilà pourquoi ce pic de froid pourrait permettre une plus faible transmission du virus. Au moins on ne sera pas frigorifiés pour rien ! 

N'oublions pas en revanche que plusieurs autres facteurs liés au froid influent sur la propagation du virus, et ce quelle que soit la température. Le manque de soleil et de vitamine D rend nos organismes plus vulnérables, et le froid agit aussi sur nos muqueuses. Comme l'explique le professeur Yves Buisson, épidémiologiste et président de la cellule covid-19 de l'Académie nationale de médecine "le froid entraîne une altération de nos muqueuses respiratoires, un état un peu inflammatoire de nos muqueuses qui favorise la greffe du virus lorsqu'on est à son contact, et qui favorise l'infection."

Et bien sûr il y a aussi tous nos comportements dus au froid comme la promiscuité, le regroupement, et le fait de moins aérer les pièces.

Alors pour que ce pic de froid permette de freiner la transmission du virus, on reste vigilants sur nos comportements ! 

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche