covid : pourquoi mettre un masque et respecter les gestes barrière vacciné ?

Par Elodie D. · Publié le 1 avril 2021 à 13h10 · Mis à jour le 1 avril 2021 à 17h14
La vaccination se poursuit en France, et une question revient souvent : pourquoi mettre un masque et respecter les gestes barrière si on est vacciné ? Variants, contagiosité, durée d'immunité, les réponses risquent d'en décevoir certains et de contrarier les sceptiques.

Vous l’avez peut-être oublié, mais les phases de tests des vaccins ne sont pas encore terminées. Si certains vaccins contre le covid sont validés pour la mise sur le marché, les vaccins font encore l’objet d’attention et d’études. Cela explique le flou sur la durée d’immunité acquise après la vaccination, le délai entre la vaccination et la protection, et sur la possibilité d’être porteur sain après le vaccin.

Toutes ces données que l’on n’a pas encore mettent à mal les gouvernements du monde entier, qui doivent temporaliser l’engouement des personnes vaccinées dans leurs discours. Aux États-Unis, le CDC a présenté ses recommandations pour les personnes complètement vaccinées et seules trois situations changent. Le port du masque n’est plus nécessaire en intérieur quand les Américains entièrement vaccinés reçoivent des proches vaccinés, ils peuvent retirer leur masque en intérieur quand ils vont chez des personnes non vaccinées d’un même foyer, sauf si l’une de ces personnes est à risque. Dernier changement, les personnes vaccinées aux États-Unis n’ont plus besoin de se faire tester si elles sont cas contact, sauf si elles ont des symptômes.

Élisabeth Bouvet, présidente de la commission technique de la vaccination de la HAS, rappelait justement à nos confrères du Parisien qu’« il y a des variants qui pourraient être moins sensibles au vaccin. Et puis, même si les vaccins sont très efficaces pour empêcher d’être malades, ils n’éviteraient pas à 100 % le portage asymptomatique du virus. »

Oui, vous pouvez en théorie ne pas mettre de masque ni respecter les gestes barrière avec vos proches qui sont eux aussi vaccinés, mais cela n’étant pas le cas dans l’espace public, il est malvenu d’encourager un système à double vitesse. Le gouvernement insiste donc sur l’importance du respect des règles sanitaires, et va renforcer les contrôles policiers.

Les autorités sanitaires doivent bientôt se prononcer quant aux conditions nécessaires pour retirer son masque avec une question majeure, celle de l’immunité collective. L’Institut Pasteur mise sur une immunité collective à 70 % de vaccinés pour un Covid-19 dont le taux de reproduction R0 est de 3,3. Depuis l’apparition des variants, l’immunité collective est fixée à 80 %. Aux États-Unis, près de 30 % de la population est vaccinée, et le président de la République, Joe Biden, a assuré que chaque adulte pourrait être vacciné d’ici à fin mai.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche