The Mountain, une Odyssée Américaine : critique et bande-annonce

The Mountain, une Odyssée Américaine, long-métrage de Rick Alverson avec Jeff Goldblum et Tye Sheridan, sort en salles le 26 juin 2019. Découvrez la bande-annonce.

Jeff Goldblum comme vous ne l'avez probablement jamais vu... The Mountain, une Odyssée Américaine, long-métrage de Rick Alverson, sort en salles le 26 juin 2019. Un film qui met ainsi en scène, comme évoqué précédemment, Jeff Goldblum (Jurrassic Park, Thor : Ragnarok) dans le rôle du Dr. Wallace Fiennes, un psychiatre adepte de la lobotomie. 

Côté casting, on y retrouve aussi Tye Sheridan (The Tree of Life, Ready Player One, la saga X-Men...) dans le rôle d'une jeune photographe suivant le psychiatre, mais également Hannah Gross, Udo Krier (Downsizing, Bacurau...) ou encore le comédien français Denis Lavant (Michael Kohlhaas, La Nuit a dévoré le Monde...).

The Mountain, une Odyssée Américaine : critique et bande-annonceThe Mountain, une Odyssée Américaine : critique et bande-annonceThe Mountain, une Odyssée Américaine : critique et bande-annonceThe Mountain, une Odyssée Américaine : critique et bande-annonce

Synopsis : 

États-Unis, années 50. Le Dr. Wallace Fiennes emploie Andy, un jeune homme introverti, comme photographe pour documenter sa méthode de lobotomie, de plus en plus controversée. Au fur et à mesure de leur expédition d’asile en asile, Andy, témoin de l’effritement de la carrière et de la vie du docteur, va peu à peu s’identifier aux patients. À leur arrivée dans une petite ville de montagne, berceau du mouvement New Age, Andy et Wallace font la rencontre d’un guérisseur français peu conventionnel et de sa fille.

Critique :

The Mountain est un film surprenant dans sa forme et son décor minimaliste, voir aseptisé, symbole d'un cinéma indépendant un peu pompeux, mais offrant, avec son cadrage peu commun, de très beaux tableaux et une photographie incroyable. Un film fascinant dans ses silences, ses personnages austères mais qui manque peut-être un peu de dynamisme et souffrant de quelques longueurs.

A noter l'interprétation de Denis Lavant dans un monologue de génie, en français, complètement habité par son personnage, et celle de Jeff Goldblum, portant le film par son charisme à toute épreuve. Une curiosité à mettre entre les mains de cinéphiles aguerris ou d'amateurs de festival de cinéma. 

Bande-annonce :

Laurent P.
Dernière modification le 11 juin 2019

Informations pratiques

Horaires
Du 26 juin 2019 au 3 juillet 2019

×

    Lieu

    Paris
    75 Paris

    Commentaires
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche