Coronavirus : vers une reprise des courses hippiques à partir du 11 mai et à huis clos

Par Caroline J. · Publié le 27 avril 2020 à 17h22 · Mis à jour le 27 avril 2020 à 17h34
Les courses hippiques pourraient reprendre dès le 11 mai mais sans accueil du public. Après avoir reçu, le 21 avril dernier, France Galop, LeTrot ainsi que les dirigeants du PMU, le ministre de l'Agriculture, Didier Guillaume, et le ministre de l’Action et des Comptes Publics, Gérald Darmanin, ont fait savoir qu'ils soutiendraient une reprise progressive des courses hippiques à compter du 11 mai, et à huis clos. Ils ont également dévoilé plusieurs aides financières pour le monde des courses hippiques.

Alors que le confinement est prolongé jusqu’au 11 mai 2020, le chef de l’Etat a indiqué que les "lieux rassemblant du public, restaurants, cafés et hôtels, cinémas, théâtres, salles de spectacle et musées resteront en revanche fermés à ce stade", ajoutant que "les grands festivals et événements avec un public nombreux ne pourront se tenir au moins jusqu'à mi-juillet prochain".

Alors, suite à cette annonce, les organisateurs de grands événements tentent de trouver des solutions. Le Tour de France, initialement prévu du 27 juin au 19 juillet, sera par exemple reporté au 29 août. 

L’univers du sport hippique se prépare également à la suite et notamment au déconfinement. Dans un communiqué commun publié le 14 avril, France Galop et LeTrot ont ainsi dévoilé leurs pistes envisagées pour la reprise, avec notamment l'organisation des courses à huis clos.

Les deux sociétés organisatrices ont confié, qu’avant la suspension des courses en mars dernier, en raison de la crise sanitaire, « la filière avait démontré sa capacité d’organiser des réunions, fermées au public, avec un excellent niveau de prévention des risques de propagation du virus ». Les deux sociétés ont par ailleurs rajouté que « dans le cadre de ces huis clos renforcés, l’accès à l’hippodrome était strictement réservé à un nombre restreint de professionnels nécessaires à l’organisation des courses de la journée », avant de conclure « l’activité d’entraînement sur les différents centres parisiens et régionaux s’est poursuivie depuis le début du confinement dans le respect le plus strict des gestes barrières et des règles de distanciation sociale ».

France Galop et LeTrot ainsi que les dirigeants du PMU ont été reçus, le 21 avril dernier, par le Ministre de l’Agriculture Didier Guillaume et le Ministre de l’Action et des Comptes Publics Gérald Darmanin. Suite à cette réunion, les deux ministres ont "fait part de leur soutien pour une reprise progressive réussie des courses hippiques dans le cadre du déconfinement et proposé un dispositif de soutien à la trésorerie de l’institution, assumé à parité par l’État, d’une part, et le PMU et les sociétés mères, d’autre part".

"Les Présidents des sociétés mères et les dirigeants du PMU ont fait part aux ministres de leur volonté d’engager une reprise des courses hippiques à partir du 11 mai 2020, à huis clos sans accueil de public, et en mettant en place des consignes sanitaires validées par les pouvoirs publics et adaptées aux circonstances. Les ministres se sont engagés à appuyer cette demande auprès des autorités sanitaires." précise ainsi le communiqué publié par le Ministère de l'Agriculture

Ce sujet vous tient à cœur ? Contribuez à le faire connaître. Don sécurisé
Montant sélectionné :
Bravo ! Ce sujet sera vu par davantage de monde.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche