Tour de France : pourquoi les coureurs n'ont-ils pas de poils sur les jambes ?

Par Cécile D. · Publié le 8 juillet 2022 à 16h38
Vous l'avez peut-être remarqué : les cyclistes de haut niveau ont des jambes totalement glabres. Effet esthétique ou vrai avantage sportif ? On vous explique pourquoi les coureurs du Tour de France n'ont pas de poils.

En France, nous avons beaucoup de traditions. Par exemple, en juillet, tout le monde regarde le Tour de France, que l'on soit fan de cyclisme ou non ! C'est l'occasion de voir du beau sport, mais aussi de (re)découvrir notre pays et ses particularités. Et en parlant de particularité, avez-vous remarqué que les coureurs du Tour ont les jambes et les bras glabres ? Pas un seul poil en vue en dessous du cou. Pourquoi les cyclistes se rasent-ils ?

Plusieurs raisons peuvent expliquer ce choix. L'esthétisme et l'habitude peuvent jouer un rôle dans cette épilation systématique. Mais si les cyclistes se rasent les jambes et les bras, c'est avant tout pour des questions médicales.

« Il y a régulièrement des chutes et des blessures dans les courses cyclistes. Le fait d’avoir une jambe sans poils permet de désinfecter et de soigner la blessure plus rapidement et la cicatrisation est plus rapide », explique ainsi Yann Duploye, responsable du service des sports à La Voix du Nord. Le plus souvent, lorsqu'un coureur tombe lors d'une compétition, sa blessure ressemblera plus à une brûlure qu'à une coupure. Avoir des poils coincés dans une zone brûlée peut également provoquer des douleurs supplémentaires.

De plus, ces sportifs de haut niveau reçoivent souvent des massages après chaque étape, pour aider à détendre les muscles, et accélérer la récupération. Ces massages vigoureux sont bien plus agréables lorsque les poils des jambes ne sont pas tirés dans tous les sens.

Mais ce n'est pas tout ! Si les cyclistes se débarrassent de leurs poils, c'est aussi parce qu'ils les ralentissent ! Selon une étude très sérieuse, réalisée par Specialized en 2014, l'absence de poils sur les membres permet de gagner quelques précieux centièmes de seconde, en favorisant l'aérodynamisme du coureur. Les athlètes pourraient gagner environ 19 secondes aux 40 kilomètres, juste en se rasant les bras !

D'ailleurs, les cyclistes ne sont pas les seuls à se montrer imberbes : les nageurs s'épilent eux aussi, pour gagner en vitesse dans l'eau. Et si un rasoir était l'élément qui vous manquait pour devenir le prochain Tadej Pogacar ?

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche