Coronavirus : La Mairie de Paris fait le point sur les aides pour les locataires

Par Laurent P. · Photos par My B. · Publié le 16 avril 2020 à 12h02 · Mis à jour le 16 avril 2020 à 14h30
Pour aider au mieux les Parisiens pendant le confinement dû à l'épidémie de coronavirus, la Mairie de Paris a annoncé des mesures pour aider les locataires lors d'un point de situation, mercredi 15 avril 2020.

Un joli coup de pouce donné "aux Parisiens les plus durement touchés" à cause du coronavirus... La Mairie de Paris a annoncé mercredi 15 avril 2020, via un 11e point de situation sur la lutte contre le Covid-19, avoir pris des mesures pour venir en aides aux locataires qui seraient dans l'incapacité de payer leur loyer, en raison des pertes de revenus dues au chômage partiel, entre autre. Différentes mesures détaillées par la Maire de Paris, Anne Hidalgo, et proposées à l'origine par son adjoint, Ian Brossat.

Ainsi donc, Anne Hidalgo a demandé aux bailleurs sociaux de la Ville de Paris, à savoir Elogie-Siemp, Paris Habitat et la RIVP, de "tout mettre en oeuvre pour renforcer les moyens humains dédiés à l'accompagnement des locataires et au traitement des demandes spécifiques". Et de préciser que les locataires en difficulté sont invités "à prendre attache sans attendre avec leur bailleur, qui saura proposer des solutions adaptées". Cette cellule des bailleurs est joignables simplement par téléphone, et son numéro se trouve sur votre quittance de loyer. Vous pouvez aussi les contacter par mail "via les interlocuteurs habituels".

Quant aux mesures annoncées par la Maire de Paris pour aider les locataires, elles sont au nombre de quatre :

  • La possibilité d'échelonner les loyers impayés, "d’une durée adaptée à leur situation", tout en bénéficiant "d’un accompagnement renforcé pour l’apurement de leurs dettes".
  • La mise en place d'un moratoire, pour les locataires les plus fragiles, sur "les contentieux liés aux difficultés de paiement de loyers du fait de la crise", et ceci pour "tous les locataires engagés dans cette démarche".
  • Un ajustement du montant du surloyer par le bailleurs qui devra prendre en compte "l’évolution des revenus en temps réel", pour les locataires s’acquittant d’un supplément de loyer de solidarité (SLS) et qui subiraient des baisses de revenus.
  • Un ajustement du calendrier des régularisations de charges, décidé par Paris Habitat, premier bailleur social de la ville, dans l'optique de soutenir le pouvoir d'achat des locataires. A l'origine prévues pour le mois de juin, elles seront exceptionnellement avancées pour les locataires créditeurs et reversées dès le mois de mai. En revanche, pour les locataires débiteurs, ces régulations seront repoussées en juillet, dans le but de permettre aux équipes sociales du bailleurs "d’assurer un suivi individuel des situations, et proposer un échéancier dans la durée aux familles qui en auront besoin".

On rappelle que la semaine passée, la Mairie de Paris avait également annoncé une aide exceptionnelle pour les familles bénéficiant des tarifs de cantine les plus abordables. Un versement automatique leur sera ainsi effectué, dès la fin de la semaine, selon un forfait de base. A noter que 50 euros supplémentaires seront aussi versés aux familles bénéficiaires comprenant deux enfants, dans la limite de 3 enfants par foyer.

Dès l'annonce des mesures prises par la Mairie de Paris pour venir en aide aux locataires, le bailleur social Seqens, qui loge plus de 90 000 ménages en Ile-de-France ainsi que 800 commerces au pied de ses immeubles, a fait savoir qu'il adoptait, en concertation avec plusieurs confédérations de locataires, une charte pour venir en aide aux locataires en difficulté financière à cause de l'épidémie de Coronavirus et du confinement. Ces derniers pourront, en effet, bénéficier d'un étalement du paiement de leur loyer. 

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche