Déconfinement : Aéroports de Paris réfléchit aux mesures de sécurité à prendre

Par Manon C. · Publié le 29 avril 2020 à 15h25 · Mis à jour le 30 avril 2020 à 15h49
Dans une note consultée par Le Point, Aéroports de Paris dévoile les mesures envisagées pour un déconfinement en toute sécurité.

Alors que le premier ministre Edouard Philippe a présenté à l'Assemblée Nationale, mardi 28 avril, le plan de déconfinement du gouvernement, Aéroports de Paris se prépare de son côté au déconfinement, et à accueillir à nouveaux des passagers. 

Une note remise à Augustin de Romanet, président d'ADP, et consultée par Le Point, se nourrit d'une analyse comparative menée dans 32 aéroports dans le monde, de pistes de réflexion d'Air France et de suggestions de ses sous-traitants afin d'imaginer un plan de déconfinement réussi et "recréer la confiance". 

Parmi les mesures phares envisagées à court terme et révélées par Le Point :

Au départ :

  • mise en place d'une attestation de déplacement aérien. Il s'agirait d'une déclaration sur l'honneur de ne pas présenter de symptômes en attendant la présentation d'un résultat de test négatif au Covid-19 ;
  • contrôle de température à distance pour certaines destinations ;
  • port du masque obligatoire dès l'entrée dans le terminal avec la possibilité d'en acquérir dans les pharmacies ou via des distributeurs automatiques ;
  • installation de plaques de plexiglas à chaque endroit fixe où existe une interaction humaine avec un passager ;
  • neutralisation d'un siège sur deux dans les zones d'attente ;
  • appel par petits groupes ou de manière personnalisée afin d'éviter les attroupements à l'embarquement grâce à l'usage d'un QR Code sur smartphone ;
  • fermeture des lieux collectifs non indispensables au fonctionnement de l'aéroport : salles de culte, salle fumeurs, aires de jeux, nurseries. 

À l'arrivée :

  • contrôle de température systématique via des caméras thermiques suivi d'un dispositif de test rapide pour la levée des doutes ;
  • instauration d'une fiche de déclaration de résidence pour assurer la traçabilité.

Ces deux mesures relèvent de l'État français. En cas de test positif, l'Etat aura à décider de la mise en quarantaine ou du transfert à l'hôpital du malade. 

Pour les collaborateurs :

  • prise de température à la prise de poste, distribution d'équipements de protection individuelle (masque, visière, gants…).

La distanciation sociale, lors de l'enregistrement ou de la récupération des bagages, aura, elle-aussi, toute son importance; tout comme le renforcement du nettoyage et de la désinfection des espaces, la réduction des équipements mis à la disposition du public ou encore l'amélioration des systèmes de traitement d'air recyclé.

Le Point révèle également que dans sa note, Aéroports de Paris estime que "le trafic aérien ne pourra reprendre que si les passagers bénéficient d'un habeas corpus sanitaire, c'est-à-dire la garantie de ne pas être mis en quatorzaine de façon arbitraire" à leur arrivée à destination. Une coordination européenne et mondiale est donc préconisée. 

Ce sujet vous tient à cœur ? Contribuez à le faire connaître. Don sécurisé
Montant sélectionné :
Bravo ! Ce sujet sera vu par davantage de monde.

Informations pratiques

Lieu

Paris
75 Paris

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche