Coronavirus : Anne Hidalgo veut limiter les voitures à Paris après le confinement

Par Laurent P. · Publié le 2 mai 2020 à 20h15 · Mis à jour le 4 mai 2020 à 16h21
Malgré le coronavirus, la guerre aux voitures continue à la Mairie de Paris ! Anne Hidalgo a annoncé lors d'une interview qu'elle s'opposait à ce que la capitale soit à nouveau envahie par les voitures, après le confinement.

La guerre aux voitures reprend de plus belle à la Mairie de Paris, même en temps de confinement dû au coronavirus... Anne Hidalgo a ainsi expliqué lors d'une interview donnée à nos confrères de l'AFP qu'elle s'opposait à ce que les voitures "envahissent" de nouveau Paris après le confinement. "Je m'opposerai à ce que Paris soit envahie de voitures, synonymes de pollution" évoque-t-elle, comme le rapporte nos confrères du Figaro.

Et de préciser que ce qui l'effraie le plus, c'est le combo pollution/coronavirus, qui pourrait faire des ravages en ce qui concerne les personnes les plus fragiles : "La pollution conjuguée au Covid-19 est extrêmement dangereuse", ajoute-t-elle. Son point de mire, la rue de Rivoli, entre autre, où beaucoup trop de véhicules circulent selon elle : "Je souhaite qu'il y ait un axe uniquement dédié au vélo et un autre réservé uniquement aux bus, taxis, véhicules d'urgence et véhicules des artisans, mais plus les voitures" explique-t-elle.

Et de continuer : "Ainsi, on pourra circuler d'est en ouest à vélo. L'avenue Foch pourrait être aménagée et on filerait ensuite en obliquant jusqu'à la porte Maillot. Nous travaillons avec le maire de Neuilly-sur-Seine, Jean-Christophe Fromantin, pour qu'il puisse y avoir aussi un prolongement vélo jusqu'à La Défense.". Un grand axe, comme beaucoup d'autres, qui pourrait devenir intégralement cyclable, à l'exception des transports en commun, livreurs et autres deux roues motorisées, sauf contre-indication.

Une véritable volonté d'éliminer les voitures dès le 11 mai, date prévue pour le déconfinement, avec des contrôles de police "pour éviter tout engorgement de la ville". Et de préciser que la mairie travaille actuellement "à aménager de nouveaux parkings relais aux portes de Paris reliés au réseau cyclable". Une solution de transport que semble vouloir mettre en avant le gouvernement pour l'après-confinement, avec la réouverture des magasins de vélos, mais également avec une aide aux cyclistes, villes et départements voulant mettre en place des pistes cyclables. Une aide aux "vélotaffeurs" à hauteur de 20 millions d'euros et annoncée le 30 avril dernier.

Ce sujet vous tient à cœur ? Contribuez à le faire connaître. Don sécurisé
Montant sélectionné :
Bravo ! Ce sujet sera vu par davantage de monde.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche