Économie : Bruno Le Maire souhaite une relance verte, industrielle et pour "les plus petits"

Par Alexandre G. · Publié le 7 juillet 2020 à 16h15 · Mis à jour le 7 juillet 2020 à 16h16
Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire a indiqué ce mardi 7 juillet les grandes lignes de la politique économique du gouvernement à venir dans les prochains mois : une relance économique orientée vers "ceux qui ont été touchés le plus durement" par la crise, et qui mettra l'accent sur l'écologie ou encore "la tenue des comptes publics". Un équilibre fragile, tant les facteurs d'une crise économique imminente inquiètent.

Relancer l'économie, "une tâche écrasante" ? C'est en tout cas ce qu'à affirmé Bruno Le Maire, le ministre de l'Économie, des Finances et de la Relance lors d'une conférence de presse organisée à Bercy ce mardi 7 juillet. Pour ressusciter une économie paralysée et fragilisée par la crise due à l'épidémie de coronavirus, l'ancien candidat à la primaire de la droite a promis une relance verte, axée autour de la reprise industrielle et qui devrait surtout profiter aux "plus petits"

Au lendemain de la nomination du nouveau gouvernement Castex, qui confirme le ministre de l'Économie dans ses fonctions, Bruno Le Maire a précisé que "ce sera une relance économique qui accordera d'abord toute son attention aux plus petits,  ceux qui ont été touchés le plus durement du pays". Le patron de Bercy a cité en particulier les travailleurs indépendants, avant que le nouveau ministre délégué aux PME, Alain Griset, précise que "le premier rôle qui est le nôtre est d'accompagner les entreprises pendant cette période"

Dans le même temps, c'est bien la "reconstruction de l'industrie" et "la transition écologique" qui permettra au gouvernement de redresser la barre souligne le ministre. Un nouveau ministère délégué à l'Industrie voit d'ailleurs le jour dans ce gouvernement de relance, mené par Agnès Pannier-Runacher.

Par ailleurs, Bruno Le Maire estime aussi que ces grosses dépenses engagées en urgence par l'État sont compatibles avec les objectifs économiques : "on peut faire la relance et rester soucieux des comptes publics", affirme le ministre. La Cour des comptes a notifié ses inquiétudes concernant le niveau d'endettement de la France, creusé encore un peu plus profondément par la crise du Covid-19

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche