PLU de Paris : Anne Hidalgo souhaite un urbanisme à l'épreuve de l'urgence climatique

Par Alexandre G. · Publié le 23 juillet 2020 à 15h04 · Mis à jour le 23 juillet 2020 à 15h15
A l'heure du premier Conseil de Paris post-municipales, l'élue socialiste fraîchement réélue espère bien obtenir le maximum de suffrages pour réviser en profondeur le plan local d'urbanisme, avec l'ambition de mettre en place le premier PLU "bioclimatique" en France. La maire de Paris songe à la solution d'une "conférence citoyenne" pour parvenir à ses fins, qui prendrait la même forme que la convention citoyenne pour le climat et l'écologie.

Le début de mandature d'Anne Hidalgo se concentre sur l'urbanisme vert à Paris. Ce jeudi 23 et vendredi 24 juillet 2020, le Conseil de Paris présidé par la maire socialiste fraîchement réélue se penche sur la question du budget 2020, des transports ou encore du logement. Outre ces marronniers, Anne Hidalgo a inscrit à l'ordre du jour le projet de "conférence citoyenne" pour le lancement du plan local d'urbanisme (PLU) de la Ville de Paris, qu'elle souhaite entièrement réviser. 

En effet, le projet de délibération sur la convention citoyenne figurait bien au programme de la liste Paris en commun, menée par le groupe socialiste en alliance avec Europe-Écologie Les Verts (EELV)La promesse de campagne stipulait que l'organisation d'une conférence citoyenne - à l'image de la convention engagée post-confinement pour le climat et l'écologie dont le rapport final a été adopté par l'exécutif - serait formellement engagée avant la fin de l'année 2020.  

Sur le papier, les élus socialistes et verts considèrent que cette "étape participative est inédite et totalement innovante". Inédite oui, innovante un peu moins... Plus simplement, ce projet a l'ambition de "mobiliser un panel représentatif de citoyens parisiens et du Grand Paris", afin de définir de manière "pertinente" les objectifs en matière d'urbanisation dans la capitale. La maire de Paris souhaite l'adoption d'un PLU "bioclimatique", qui s'adapterait à "l'urgence de la transition écologique" comme elle le stipule dans l'exposé des motifs

Concrètement, c'est dans les constructions à venir et dans l'aménagement du territoire que le PLU "bioclimatique" serait . Comme le précise son premier adjoint Emmanuel Grégoire, le projet doit "insuffler un haut niveau d'exigence environnementale dans la conception même de la ville, dans tous les projets, et à toutes les échelles de son renouvellement". On rappelle que le PLU doit donner les orientations sur l'évolution de la ville à l'horizon des 10 ou 15 prochaines années. 

Une page blanche sur laquelle les élus municipaux entendent bien inscrire leurs propositions en matière de construction neuve bas carbone et à énergie positive, ou de préservation d'espaces naturels en danger. Pour l'heure, les groupes socialistes et écologistes n'ont pas encore trouvé de consensus global et quelques divergences persistent. Dans tous les cas, la nouvelle mandature d'Anne Hidalgo commence sous de verts auspices.

Informations pratiques

Lieu

1er Arrondissement
75001 Paris 1

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche