Covid-19 : les masques chirurgicaux lavables et réutilisables 10 fois, selon l'UFC-Que Choisir

Par Caroline J. · Publié le 11 novembre 2020 à 09h48 · Mis à jour le 11 novembre 2020 à 09h56
Des masques chirurgicaux lavables et réutilisables plusieurs fois ? C’est ce qu’affirme l’UFC Que Choisir. D’après des tests menés par l’association de consommateurs, les masques chirurgicaux "conservent de très bonnes capacités de filtration après 10 lavages en machine à 60°".

Alors que l’on nous conseille de changer et jeter un masque chirurgical après quatre heures d'utilisation, l’UFC Que Choisir n’est pas du même avis. L'association de consommateurs a effectué un test « express » sur "trois modèles achetés en grandes surfaces et en parapharmacie".

Après les avoir lavés à 60°, puis passés au sèche-linge, et enfin repassés « au plus faible réglage du fer », l’UFC Que Choisir est formelle : ces masques chirurgicaux "conservent de très bonnes capacités de filtration après 10 lavages en machine à 60°".

L’association précise que ces masques « restent également suffisamment respirables pour être portés plusieurs heures sans trop d’inconfort » et « sont bien au-dessus des exigences minimales des masques en tissu portant la garantie filtration officielle Afnor/DGA qui nous ont servi de référence » indique l’UFC Que Choisir sur son site internet.

Covid-19 : les masques chirurgicaux lavables et réutilisables 10 fois, selon l'UFC-Que ChoisirCovid-19 : les masques chirurgicaux lavables et réutilisables 10 fois, selon l'UFC-Que ChoisirCovid-19 : les masques chirurgicaux lavables et réutilisables 10 fois, selon l'UFC-Que ChoisirCovid-19 : les masques chirurgicaux lavables et réutilisables 10 fois, selon l'UFC-Que Choisir 

Dans le détail, les capacités de filtration de ces masques « se sont maintenues à un niveau suffisant pour un usage grand public : 100 % pour l’un des chirurgicaux, 90 % pour le second et 98 % pour le masque de confort. Les attaches sont restées intègres » précise l’UFC Que Choisir.

Comme le souligne l’association, ces résultats « confirment ce que des chercheurs avaient déjà découvert, sans toutefois publier le résultat de leurs expériences » avant d’ajouter que « contrairement aux consignes officielles, la réutilisation des masques chirurgicaux pour un usage non médical est donc envisageable sans compromettre leurs performances, y compris après passage au lave-linge. Ils se hissent au niveau des masques en tissu lavables 10 fois, tout en étant nettement moins coûteux à l’unité ».

Outre l'aspect économique, c'est aussi une bonne nouvelle pour l’environnement, dans la mesure où les masques chirurgicaux sont constitués de plastiques non recyclables.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche