Des aides promises par Valérie Pécresse aux étudiants d'Île-de-France

Par Cécile D. · Photos par My B. · Publié le 18 janvier 2021 à 13h55 · Mis à jour le 18 janvier 2021 à 13h55
Valérie Pécresse, présidente de la région Île-de-France, a annoncé la mise en place de nouvelles aides pour les étudiants. Soutien psychologique, aide au logement, découvrez le plan de secours prévu par la Région.

Lors de la conférence de presse du 14 janvier, Frédérique Vidal, ministre de l'Enseignement supérieur, a promis un « chèque santé mentale » afin de soutenir les étudiants isolés et en situation de précarité. Une mesure que Valérie Pécresse veut doubler. Invitée au micro de BFMTV - RMC, la présidente de région présente son nouveau plan de secours massif à destination des étudiants.

Valérie Pécresse a choisi de mettre l'accent sur la santé mentale des étudiants en créant une nouvelle plateforme d'aide à distance. « Nous allons nous occuper de la santé mentale en ouvrant aujourd'hui un site qui s'appelle écoutesétudiants-iledefrance.fr. Il y aura dessus 150 psychologues, la possibilité d'auto-évaluer son état psychologique, et la région offrira 40 000 consultations gratuites de psychologues aux jeunes étudiants d'ici juin pour qu'ils puissent avoir un réconfort », détaille-t-elle face à Jean-Jacques Bourdin.

Cette mesure n'est pas financée par le chèque annoncé par l'État. Valérie Pécresse a souhaité prendre les devants, arguant qu'elle « ne sais pas comment ce chèque sera distribué, comment ça va marcher... Nous ça ouvre, ça marche, les psychologues sont là et c'est gratuit. »

Autre mesure forte : la mise à disposition de 400 places, dans quatre hôtels Accor, pour accueillir « des étudiants qui aujourd'hui sont sans domicile fixe, qui squattent dans des colocations avec de très nombreux étudiants, ou bien qui sont revenus chez leurs parents. » L'objectif est de « pouvoir les sortir de cette ultra-précarité du logement », grâce aussi à la participation du Crous.

La région veut également venir en aide aux étudiants qui ne possèdent pas les outils numériques nécessaires pour suivre les cours à distance. L'Île-de-France prévoit donc d'offrir 10 000 ordinateurs, en plus des 60 000 chèques numériques déjà versés aux étudiants de première année.

Enfin, la région se porte garante des étudiants qui souhaitent contracter un prêt bancaire, et dont les parents ne gagnent pas suffisamment pour les aider. « La région va venir en plus de l'État, pour garantir 15 000 nouveaux prêts étudiants auprès de banques partenaires comme la BNP, le CIC, la Caisse d'Épargne, le Crédit Mutuel... qui acceptent cette caution régionale », explique Valérie Pécresse.

La région a mis en place de plan d'action afin que « les étudiants puissent subvenir à leurs besoins et surtout, qu'ils n'arrêtent pas leurs études à cause du Covid. » Valérie Pécresse se dit d'ailleurs favorable à la réouverture des universités sur un système hybride de présentiel en demi-journée, et de distanciel le reste du temps, avec un protocole sanitaire adapté.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche