Covid : efficacité du couvre-feu limitée, un confinement plus dur à l'étude selon Gabriel Attal

Par Laurent P., Caroline J. · Photos par Alexandre G. · Publié le 27 janvier 2021 à 14h34 · Mis à jour le 27 janvier 2021 à 14h36
Alors que certains se demandent si la France échappera à un troisième confinement à cause de la Covid, le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, a fait savoir que l'option était sur la table ce mercredi 27 janvier, à l'issue du Conseil de défense et du Conseil des ministres, indiquant également que le couvre-feu à 18h avait eu un impact relatif sur la propagation du virus.

À l'issue d’un nouveau Conseil des ministres organisé ce 27 janvier, Gabriel Attal, le porte-parole du gouvernement s'est exprimé, indiquant que le couvre-feu dès 18h a eu "une efficacité relative", mais "ne freine pas suffisamment" la propagation de la Covid sur le territoire. Et de préciser que "différents scénarios" étaient à l'étude, dont un "confinement très serré". Des concertations avec les députés, sénateurs et syndicats sont également prévues en amont d'une décision.

Une évolution de l'épidémie qui a rapidement changé la donne... La semaine passée, le 20 janvier dernier, le porte-parole du gouvernement avait indiqué, également à l'issue du Conseil des ministres, qu’il n'y aurait pas de nouvelles restrictions nationales prises dans semaine en lien avec le Covid-19. « Donnons sa chance à ce couvre-feu », a-t-il expliqué. Une semaine plus tard, la situation est donc toute autre.

"Nous avons donc pris des mesures fortes, difficiles, et la dernière d'entre elles, vous le savez, au niveau national, c'est l'avancée du couvre-feu sur tout le territoire pour au moins deux semaines. Bien sûr, le virus ne connaît pas les heures creuses mais il a des instants privilégiés. Quand nous baissons nos masques et la garde notamment dans la sphère privée, nous savons que le virus circule plus fortement. Le couvre-feu est une protection efficace pour limiter la circulation de la Covid-19, c'est établi scientifiquement", affirmait ainsi Gabriel Attal le 20 janvier. 


"Il y aura cette semaine des mesures territoriales dans les territoires d'outre-mer", précisait toutefois Gabriel Attal, ajoutant que le ministre Sébastien Lecornu devait les détailler "dans les prochaines heures".

Par ailleurs, si la situation épidémique se dégradait davantage, "d'autres mesures nationales pourraient être décidées" ultérieurement, avait alors confié le porte-parole du gouvernement. On pense bien évidemment à un troisième confinement, déjà évoqué par le Premier ministre lors de sa dernière conférence de presse.

À l’issue de ce Conseil des ministres, Gabriel Attal avait également abordé le sort des stations de ski, qui attendent de savoir si elles pourront ouvrir ou pas pour les vacances de février. « Je laisse le ministre de l'Économie l'occasion de l'annoncer au secteur concerné d'ici la fin de la semaine », a-t-il déclaré.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche