Covid : la Suisse place l'Île-de-France en zone à risque, avec test et quarantaine obligatoires

Par Caroline J. · Publié le 11 février 2021 à 11h30 · Mis à jour le 11 février 2021 à 11h30
Face à la propagation du Covid-19 dans le monde, la Suisse a décidé d’imposer une quarantaine obligatoire aux voyageurs en provenance de certains pays et certaines zones. Après la région Provence-Alpes-Côte d’Azur (Paca), la Suisse vient de placer sept nouvelles régions françaises en zone à risque, dont l'Île-de-France. Désormais, les voyageurs en provenance de la région francilienne devront obligatoirement se soumettre à un test et une quarantaine s'ils souhaitent se rendre en Suisse.

Si vous habitez le sud de la France, mais aussi la Normandie, les Pays de la Loire ou encore l'Île-de-France, et que vous avez l'intention vous rendre prochainement en Suisse, alors une quarantaine de 10 jours vous sera imposée. Le pays, toujours en proie à l’épidémie de Coronavirus, a mis à jour sa liste publiée par l'Office fédéral de la santé publique. Elle précise les zones et pays soumis à un test PCR négatif de moins de 72h ainsi qu'à une quarantaine obligatoire une fois sur le sol suisse. Si la région Provence-Alpes-Côte d’Azur (Paca) figurait déjà sur cette liste, sept nouvelle régions françaises viennent d'être ajoutées à cette liste.

Ainsi, à compter du 22 février 2021, les voyageurs en provenance du Centre-Val de Loire, des Hauts-de-France, de l'Île de France, de la Normandie, de la Nouvelle-Aquitaine, de l'Occitanie et des Pays de la Loire devrontobligatoirement respecter une quarantaine de 10 jours

Autres territoires concernés ? Le Land de Saxe-Anhalt et celui de Brandebourg en Allemagne, mais aussi les régions des Marches, des Pouilles et l'Ombrie en Italie. Enfin, l'Albanie, la Colombie, les Emirats arabes unis et la Serbie rejoignent également cette liste. 

Alors, sur quels critères la Suisse se base-t-elle pour établir cette liste ? Le pays prend en compte le fameux taux d'incidence, c’est-à-dire le nombre de nouvelles contaminations pour 100 000 personnes enregistré au cours des 14 derniers jours. Si ce taux dépasse au moins de 60 celui de la Suisse, alors le pays en question est inscrit sur cette liste.

On rappelle qu’en cas d’infraction, le contrevenant s’expose à une amende pouvant aller jusqu'à 10 000 francs suisses (soit 9 284 euros).

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche