Covid : restauration rapide, livraison et drive en nette progression selon une étude

Par Alexandre G. · Publié le 9 février 2021 à 15h25 · Mis à jour le 9 février 2021 à 15h27
Pour les acteurs de la restauration rapide, de la livraison et du drive, le bilan de la crise sanitaire liée à l'épidémie du Covid-19 s'avère extrêmement bénéfique. Une étude révèle que la restauration rapide gagne davantage de parts de marché, et que les livraison ont progressé de 25% en France.

Avec le passage de la crise sanitaire, certains secteurs d'activité sont en plein boom. C'est le cas de la restauration rapide, de la livraison à emporter et du "drive", trois secteurs qui auraient profité de la pandémie du Covid-19, comme le révèle l'étude de NPD Group, publiée ce mardi 9 février 2021. En cause, une crise qui a "profondément secoué le marché" de la restauration et crée dans son sillon de nouvelles tendances.

Par ailleurs, les résultats de l'enquête du cabinet spécialisé dans l'étude de marché indiquent que le marché de la restauration a été "frappé de plein fouet" par la crise sanitaire. Cependant, les entreprises du secteur de la restauration ont été en mesure de "limiter les dégâts grâce à la vente à emporter", comme l'indique le bilan de la restauration hors domicile en France sur l'année 2020. 

Pourtant, l'activité du secteur de la restauration dans son ensemble est en berne. En 2019, la restauration pesait 57 milliards d'euros en chiffres d'affaires dans l'Hexagone. Aujourd'hui, ce même chiffre d'affaires représente 35,6 milliards d'euros de chiffre d'affaires en 2020 (-38%), soit une chute de fréquentation de 35% affirme l'étude. En revanche, la restauration rapide a de son côté gagné des parts de marché aux autres acteurs du secteur, pour attirer 43% des consommateurs de la branche. À titre de comparaison, le secteur "fast food" était choisi par 36% des consommateurs. D'ailleurs, c'est bien la seule branche à "progresser dans ce marché fragilisé", souligne l'étude. 

Boom de la livraison

Par conséquent, la restauration rapide obtient des résultats bien plus satisfaisants que prévu en 2020. Si les professionnels de la restauration estimaient avoir perdu la moitié de leur chiffre d'affaires annuel l'année dernière, les entreprises de restauration rapide peuvent se targuer d'avoir perdu qu'un quart de leurs recettes. 

Forcément, le grand gagnant de la crise sanitaire dans le secteur de la restauration reste la livraison. Sécurité sanitaire, facilité d'utilisation, adaptation du marché aux nouveaux besoins des consommateurs : la livraison connait une progression de 25% en 2020, aussi bien au niveau des dépenses que des visites. "Avec l'arrivée de nouveaux acteurs plus traditionnels, l'offre à emporter s'est élargie pour proposer des plats réconfortants et plus élaborés à des prix concurrentiels par rapport à la restauration rapide" explique à BFMTV Maria Bertoch, experte de NPD Group. Même gain de croissance pour le "drive", qui s'est imposé dans le secteur grâce à sa "prise de commandes tout au long de la journée, idéale pour les temps de pauses morcelés par le télétravail". 

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche