Notre Dame de Paris : deux chapelles restaurées dévoilent leur beauté

Par Anne-christine C. · Photos par Laurent P. · Publié le 12 février 2021 à 12h00 · Mis à jour le 15 février 2021 à 09h22
Si le gigantesque chantier de restauration de Notre-Dame de Paris prend du retard, deux chapelles ont pourtant déjà été restaurées. Plâtre polychrome ou pierres nues éclatantes, les chapelles Saint Ferdinand et Notre-Dame-de-Guadalupe révèlent une beauté cachée depuis des décennies sous la saleté.

Malgré le retard de calendrier qu'on doit entre autre à l'épidémie de Covid-19, les travaux de restauration de Notre-Dame de Paris continuent d'avancer. Si la fin du chantier n'est pas prévue avant 2025, contrairement à la promesse d'Emmanuel Macron d'une cathédrale restaurée pour les Jeux olympiques de Paris en 2024, on note quand même de belles avancées. En particulier sur les chantiers test des deux chapelles Saint Ferdinand et Notre-Dame-de-Guadalupe.

Lors de l'incendie du 15 avril 2019 ce sont la toiture et les voûtes de Notre-Dame de Paris qui ont été endommagés. Les vingt-quatre chapelles qui bordent la nef et le chœur n'ont, elles, pas été abîmées, seulement recouvertes de poussière de plomb. Pour procéder à leur nettoyage, deux chantiers tests ont débuté en septembre 2020 et s'achèvent à présent. Ces deux premiers chantiers sont l'occasion de faire des essais et d’aboutir à des protocoles de nettoyage sur la peinture, la pierre et le vitrail. 

Et ô merveille, les deux chapelles dévoilent des beautés magistrales, enfouies jusqu'à présent sous des décennies de saleté. Quand la Chapelle Saint Ferdinand aux décors peints sur plâtre révèle une ravissante polychromie, la chapelle Notre-Dame-de-Guadalupe arbore des pierres nues éclatantes où l'on retrouve même des vestiges de fleurs de lys peintes sur les nervures de voûtes.

Ici du laser sert à nettoyer les joints entre les pierres, là on laisse poser un gel qui absorbe la saleté et qu'on enlève à l'aide de papier absorbant. Tous les procédés sont bons pour révéler les couleurs et les matières d'origine.

Réalisés dans la deuxième moitié du XIXème siècle, les décors peints imaginés par Eugène Viollet-le-Duc qu'on découvre dans la Chapelle Saint Ferdinand ornaient à l'origine toutes les chapelles de Notre-Dame, mais furent pour la plupart détruits dans les années 1960, car jugés de mauvaise qualité. 

Extrêmement concluants, ces chantiers tests sont un bon point de départ en vue de la restauration des 22 autres chapelles de Notre-Dame. Il faudra bien sûr aussi refermer et consolider les voûtes, et reconstruire à l’identique la toiture avec sa flèche avant que la Cathédrale ne puisse retrouver sa magie d'antan. 

Informations pratiques

Lieu

Cathédrale Notre-Dame
75004 Paris 4

Accès
commun Métro - RER :
- Cité (4)
- Saint Michel - Notre-Dame (B,C)
- Hôtel de Ville (1,11)
- Maubert-Mutualité / Cluny - La Sorbonne (10)
- Châtelet - Les Halles (7,14,A,D)

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche