Covid : les déplacements entre régions autorisés pour confier son enfant à un proche

Par Caroline J. · Publié le 1 avril 2021 à 11h58 · Mis à jour le 2 avril 2021 à 10h05
Alors que les « mesures de freinage » vont être étendues à l’ensemble du territoire métropolitain, Jean Castex a précisé ce 1er avril que les déplacements entre régions seront toutefois autorisés pour les parents qui souhaitent emmener ou bien aller chercher leur enfant chez un proche. On vous explique.

Mercredi 31 mars, Emmanuel Macron a pris la parole afin d’annoncer de nouvelles "mesures de freinage" et contrer l’épidémie de Covid-19 dans le pays. Outre la fermeture des écoles, le chef de l’État a annoncé l’extension du confinement à l’ensemble des départements français et l’interdiction des déplacements interrégionaux pour une durée de 4 semaines.

Visuel Paris, vue Courtyard Paris Gare de LyonVisuel Paris, vue Courtyard Paris Gare de LyonVisuel Paris, vue Courtyard Paris Gare de LyonVisuel Paris, vue Courtyard Paris Gare de Lyon Confinement : les déplacements inter-régionaux interdits en France dès le 6 avril
Le verdict est tombé ce mercredi 31 mars 2021 : face à l'accélération de l'épidémie, le gouvernement a décidé d'étendre les mesures de confinements et de restrictions de déplacement actuellement en cours dans 19 départements à toute la France. Les déplacements seront tolérés ce week-end avant le 6 avril pour nous permettre de rejoindre notre résidence de confinement.

Toutefois, Emmanuel Macron a indiqué qu’une « tolérance » sur les déplacements sera accordée pour ce week-end de Pâques, soit jusqu’au lundi 5 avril au soir. Objectif ? Permettre aux Français de pouvoir se rendre dans leur maison de campagne ou tout autre lieu de confinement, mais aussi permettre aux parents d’emmener leurs enfants chez les grands-parents, afin de remédier à la fermeture des écoles.

Covid : fin de la tolérance accordée pour le week-end de Pâques, nouvelles restrictions en vigueurCovid : fin de la tolérance accordée pour le week-end de Pâques, nouvelles restrictions en vigueurCovid : fin de la tolérance accordée pour le week-end de Pâques, nouvelles restrictions en vigueurCovid : fin de la tolérance accordée pour le week-end de Pâques, nouvelles restrictions en vigueur Week-end de Pâques : Emmanuel Macron annonce une tolérance pour les déplacements
À l’approche du week-end de Pâques, le Président de la République vient d'annoncer de nouvelles mesures de freinage pour tenter de limiter la propagation de l'épidémie de coronavirus. Si dans les prochains jours les déplacements interrégionaux et à plus de 10 km de son domicile devront être justifiés par un motif valable et une attestation, Emmanuel Macron annonce une tolérance pour rejoindre son lieu de confinement durant le week-end du Pâques, soit jusqu'au 5 avril 2021.

À ce sujet, Jean Castex a tenu à apporter quelques précisions ce jeudi matin. Devant l’Assemblée nationale, le Premier ministre a expliqué que les parents seront autorisés à se déplacer entre les différentes régions de l'hexagone au-delà du week-end de Pâques, afin d’accompagner ou d’aller chercher son enfant « chez un parent, un grand-parent ou un proche ».

« Après la fin du week-end de Pâques, les déplacements interrégionaux seront restreints à quelques motifs impérieux », qui incluront « les déplacements professionnels mais aussi ceux liés à un motif familial, comme par exemple accompagner ou aller chercher un enfant chez un parent, un grand-parent ou un proche », a fait savoir Jean Castex ce jeudi.

Invité ce 2 avril sur Europe 1, le secrétaire d'État aux Transports a confirmé une "tolérance" concernant les déplacements liés à la garde d'enfants pour les semaines à venir. 

"Vous avez vos grands-parents qui montent de Toulouse ou du Limousin à Paris ce week-end pour chercher vos enfants, soit les garder chez vous, soit les ramener à Toulouse", a pris pour exemple Jean-Baptiste Djebbari, ajoutant : "Ça c'est un déplacement légitime, on n'encourage pas à ce que ce type de déplacement se reproduise 4 fois dans la semaine ou dans le mois." Toutefois, "c'est la tolérance que nous posons", a poursuivi Jean-Baptiste Djebbari



On rappelle qu’avec la mise en place du confinement partout en France, les déplacements entre régions deviennent interdits à compter du 6 avril et les balades sont également limitées à 10 km autour de chez soi, sauf motifs impérieux.

Avec la fermeture des écoles pendant 3 semaines, le gouvernement a donc décidé d’ajouter un nouveau motif impérieux à la liste ; à savoir accompagner ou aller chercher son enfant chez un membre de la famille ou chez un proche. Toutefois, une attestation devra obligatoirement être remplie au préalable.

On rappelle que, jusqu'alors, ce type de déplacement n'était autorisé que dans le cadre d'une garde alternée de l'enfant.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche