Écriture inclusive : l'Éducation nationale proscrit officiellement la pratique

Par Alexandre G. · Publié le 6 mai 2021 à 18h41 · Mis à jour le 6 mai 2021 à 18h41
Comme l'avait annoncé dimanche 2 mai 2021 le ministre de l'Éducation nationale Jean-Michel Blanquer, le gouvernement vient de clarifier l'interdiction de l'écriture dite inclusive par la publication d'une circulaire au Bulletin officiel, ce jeudi 6 mai 2021. Une pratique qui ne serait pas compatible avec les règles d'accord usuelles attendues dans le cadre des programmes scolaires.

Interdiction d'utiliser ou d'apprendre l'écriture inclusive à l'école. Le message envoyé par le gouvernement est clair. D'abord par l'intermédiaire du ministre de l'Éducation nationaleJean-Michel Blanquer, qui disait dans les colonnes du Journal du dimanche le 2 mai vouloir "clarifier" l'interdiction de l'utilisation de l'écriture inclusive. Puis, par une nouvelle circulaire publiée ce jeudi 6 mai 2021 au Bulletin officiel

D'après la circulaire gouvernementale, "l'écriture inclusive modifie le respect des règles d'accord usuelles attendues dans le cadre des programmes d'enseignement". Le véritable problème de l'écriture inclusive, c'est qu'elle utilise "notamment le point médian pour faire apparaître simultanément les formes féminines et masculines d'un mot employé au masculin lorsque celui-ci est utilisé dans un sens générique", souligne le texte. 

Lors de son entretien avec le JDD, Jean-Michel Blanquer expliquait le point de vue du gouvernement en la matière. "On a un énorme enjeu de consolidation des savoirs fondamentaux et l'écriture inclusive vient en barrage de cet enjeu" appuyait alors le ministre. Par contre, la circulaire préconise d'employer la féminisation des fonctions. "L'intitulé des fonctions tenues par une femme doit être systématiquement féminisé suivant les règles énoncées par le guide d'aide à la féminisation des noms de métiers, titres, grades et fonctions élaborés par le Centre national de la recherche scientifique et l'Institut national de la langue française", avance la circulaire. 

Paris : les cours de récréation des écoles et crèches ouvertes aux enfants dès janvierParis : les cours de récréation des écoles et crèches ouvertes aux enfants dès janvierParis : les cours de récréation des écoles et crèches ouvertes aux enfants dès janvierParis : les cours de récréation des écoles et crèches ouvertes aux enfants dès janvier Paris : 48 cours d'écoles et crèches ouvertes aux familles les samedis en mai
Paris ouvre encore plus de cours de récréation dans les écoles et crèches les samedis, afin de permettre aux enfants de profiter de lieux de vie et d'activités avec des associations de quartier. D'abord en expérimentation dans 17 écoles et 5 crèches, de janvier à avril, cette mesure va être étendue dès le 15 mai à 48 cours de récréation. Les résultats de l'appel à projet, lancé au début de l'expérimentation pour permettre aux associations de proposer des activités, seront bientôt communiqués.

Covid: les médecins de l'Éducation nationale réclament la fermeture des écoles pour quatre semainesCovid: les médecins de l'Éducation nationale réclament la fermeture des écoles pour quatre semainesCovid: les médecins de l'Éducation nationale réclament la fermeture des écoles pour quatre semainesCovid: les médecins de l'Éducation nationale réclament la fermeture des écoles pour quatre semaines Covid: les médecins de l'Éducation nationale réclament la fermeture des écoles pour quatre semaines
Afin de freiner la circulation du Covid-19 à l’école et éviter un troisième confinement, le Syndicat national des médecins scolaires et universitaires réclame la fermeture de tous les établissements scolaires pour une durée de quatre semaines, pendant les vacances d’hiver.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche