La mention de l'origine des viandes servies dans la restauration obligatoire en 2022

Par Manon C. · Photos par Manuel M. · Mis à jour le 9 septembre 2021 à 16h48 · Publié le 9 septembre 2021 à 16h48
Le ministre de l'Agriculture, Julien Denormandie, a annoncé que cette nouvelle réglementation allait être appliquée "le plus rapidement possible en 2022".

Depuis la crise de la vache folle, le milieu de la restauration a pour obligation d'indiquer la provenance de la viande bovine. Mais dès l'année prochaine, cette obligation va s'appliquer aux autres viandes : de porc, de volaille, d'ovin ou encore de caprin

C'est Julien Denormandie, le ministre de l'Agriculture, qui en a fait l'annonce au salon Restau Co à Paris, le 8 septembre 2021. De fait, l'étiquetage de l'origine des viandes servies dans la restauration sera obligatoire "le plus rapidement possible en 2022" par un décret qui va être pris "d'ici la fin de cette année" grâce au "feu vert" donné par la Commission européenne.

"Il nous fallait nous accorder avec le niveau européen car la question de l'étiquetage des origines est une compétence européenne. C'est ce qu'on a réussi à obtenir" précise le ministre. Sont concernés par cette nouvelle réglementation les lieux de restauration collective - les écoles, les hôpitaux, les restaurants administratifs - mais aussi la restauration commerciale. 

Et Julien Denormandie de préciser : "Aujourd'hui, il y a une prise de conscience un peu partout que la nutrition a un impact très fort sur la santé, que les citoyens demandent une nutrition de qualité, et qu'il est nécessaire pour cela de connaître l'origine des produits. L'origine des viandes est un sujet très important pour moi. Je suis convaincu que cette obligation d'étiquetage va faire bouger les choses. Quand le blanc de poulet sera affiché ''brésilien'' ou ''ukrainien'', cela va faire bouger les comportements." 

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche