Plus de 8 Parisiens sur 10 trouvent que la capitale est "sale", selon un sondage Ifop

Par Graziella L. · Publié le 10 octobre 2021 à 12h01
Huit Parisiens sur 10, soit 84% des habitants de Paris, estiment que la capitale est "sale", selon un sondage Ifop. 73% se disent "mécontents" de la propreté et de l'entretien de la capitale.

C'est un sondage Ifop, commandé par l’Union parisienne, dont le résultat n'étonne personne, le hashtag #SaccageParis ayant rencontré beaucoup de succès sur les réseaux sociaux. Depuis plusieurs mois, riverains comme touristes se plaignent du manque de propreté de Paris. Aujourd'hui, 8 Parisiens sur 10 trouvent leur ville "sale", ce qui équivaut à 84% des habitants de la capitale. 

"Ce sondage nous confirme que l'immense majorité des Parisiens pense, comme nous, que cette ville est dans un état déplorable, pas entretenue, abandonnée", rapporte Rudy Maroudin au Journal du Dimanche, porte-parole d'une association soutenant le mouvement #SaccageParis. D'après l'Ifop, 90% des personnes interrogées dans les quartiers populaires du 18e, 19e et 20e trouvent que Paris est sale, contre 74% dans l'ouest de la ville. Cependant, les plus mécontents sont ceux "les plus à droite" et les moins critiques, les 18-24 ans. Malgré tout, le mécontentement reste global.

Le sujet de la propreté à Paris est historique, puisqu'il y a cinquante et trente ans, il y avait déjà des enquêtes à ce sujet. D'après les archives, le "record de mécontentement" n'est pas encore battu par rapport à 1974. Les mesures plébiscitées par les Parisiens pour améliorer la situation sont "faire payer des amendes aux gens qui salissent", qui récolte 61% de votes, "renforcer les effectifs et les moyens des services de voiries municipales", "multiplier les corbeilles à papier dans la rue" ou encore, "éliminer les pigeons" avec tout de même 21%. Mais les Parisiens ne veulent pas payer plus de taxes pour cela.

67% des sondés soutiennent #SaccageParis et de nombreux politiques blâment Anne Hidalgo qui ne verrait pas "l'ampleur du problème" dans la capitale. Emmanuel Grégoire, le premier adjoint de la Ville de Paris, assure que "nous ne nions rien des problèmes de notre ville. Nous entendons et respectons les griefs de #Saccage Paris", en indiquant tout faire "pour réparer ce qui doit l'être".

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche