Confinement des non-vaccinés : la France pourrait-elle instaurer la même mesure qu'en Autriche ?

Par Caroline J. · Photos par My B. · Publié le 15 novembre 2021 à 11h32
Face à la recrudescence de l’épidémie de covid-19, l’Autriche a pris la décision de confiner les personnes non-vaccinées depuis ce 15 novembre 2021. Une telle mesure est-elle possible en France ? Interrogé à ce sujet, Christophe Castaner, président du groupe LaREM, a affirmé ce lundi que la majorité présidentielle "ne souhaite pas" confiner les non-vaccinés dans le pays.

Une première dans l’Union européenne. Depuis ce lundi 15 novembre 2021, les personnes non vaccinées ou qui n'ont pas contracté récemment le Covid-19 sont confinées en Autriche. Une mesure décidée alors que l’épidémie de covid-19 repart fortement à la hausse dans le pays et que la couverture vaccinale y est encore insuffisante. À ce jour, 65% seulement de la population autrichienne a reçu ses deux doses de vaccin.

Mais alors que le nombre de nouvelles contaminations augmente de nouveau en France, avec plus de 10 000 nouvelles infections quotidiennes en moyenne, certains redoutent l’instauration d’une mesure identique dans le pays. Alors, la France pourrait-elle confiner les personnes non-vaccinées, comme en Autriche ?

Selon le président du groupe LaREM, Christophe Castaner, la majorité présidentielle ne le souhaite pas. « Nous ne le souhaitons pas, et nous devons tout faire pour empêcher que nous ayons besoin d'aggraver les moyens de protection des Français », a-t-il déclaré ce lundi 15 novembre sur France 2. « L’objectif, et la méthode que nous avons tenue, c’est celle de la vaccination et du rappel », a-t-il ajouté, précisant toutefois que « toutes les hypothèses sont sur la table, car nous sommes face à un virus qui nous surprend et peut encore nous surprendre ».

Même avis pour le ministre de l'Économie Bruno Le Maire. « Il faut tout faire pour éviter un nouveau confinement ». La décision autrichienne, « c'est tout ce que nous voulons éviter », a-t-il confié ce dimanche sur BFMTV.

En revanche, pour Gilles Pialoux, chef du service des maladies infectieuses à l'hôpital Tenon à Paris, confiner les non-vaccinés, « d'un point de vue médical, ça a du sens », bien qu’il reconnaisse que cela puisse "apparaître comme choquant" sur le plan des libertés individuelles. « Il faut expliquer que le remplissage des services hospitaliers, le remplissage des réanimations et les décès sont très essentiellement dus aux non-vaccinés. Sur les 8 lits que j'ai, j'ai 7 non-vaccinés », a fait savoir le spécialiste sur BFMTV ce lundi matin.

Pour l’heure, avec 75% de la population française complètement vaccinée, le gouvernement mise davantage sur le retour du masque à l’école pour tous, ainsi que le pass sanitaire conditionné à une 3e dose de vaccin pour les plus de 65 ans.

Coronavirus - Faux Pass Sanitaire : que faire quand son QR Code est corrompu ?Coronavirus - Faux Pass Sanitaire : que faire quand son QR Code est corrompu ?Coronavirus - Faux Pass Sanitaire : que faire quand son QR Code est corrompu ?Coronavirus - Faux Pass Sanitaire : que faire quand son QR Code est corrompu ? Covid : la troisième dose obligatoire pour conserver le pass sanitaire après le 15 décembre
Emmanuel Macron a annoncé, ce mardi 9 novembre 2021, que la troisième dose serait obligatoire pour les personnes vulnérables, de 65 ans et plus, s'ils veulent conserver leur pass sanitaire après le 15 décembre 2021. [Lire la suite]

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche