Les transports en commun parisiens sont-ils les plus dangereux de France ?

Par Graziella L. · Photos par Caroline J. · Publié le 22 janvier 2022 à 15h13
Prendre les transports en commun à Paris est souvent anxiogène. Selon le ministère de l'Intérieur, le métro de la capitale serait le plus dangereux de France, avec un grand nombre de vols et de violences.

D'après le ministère de l'Intérieur, les transports en commun à Paris sont les plus dangereux de France, avec un taux de délinquance élevé. Entre les incivilités et la présence constante de pickpockets, les Franciliens ne se sentent pas en sécurité, notamment dans le métro. En 2020, 54 856 personnes ont été victimes de vols ou de violences sur le réseau de la RATP, soit 25 personnes pour 1000 habitants.

La dangerosité n'est pas élevée qu'à Paris, mais également dans toute l'Île-de-France. La ville de Saint-Denis est en deuxième position, avec 19 victimes pour 1000 habitants. La RATP a mis en place un réseau de vidéosurveillance et de patrouilles, de manière à lutter plus efficacement contre les agressions dans les métros, trams et bus. En règle générale, les agresseurs sont plutôt jeunes, avec une moyenne d'âge située entre 13 et 29 ans.

Il faut noter que les violences ont baissé en 2020, comparé à 2019, et cela est dû aux confinements qu'a connu le pays. Les transports de la ville de Paris étaient beaucoup moins fréquentés puisqu'il était presque impossible de sortir de chez soi. 

Transports en Île-de-France : moins de métros, trains, bus et RER jusqu'en 2022Transports en Île-de-France : moins de métros, trains, bus et RER jusqu'en 2022Transports en Île-de-France : moins de métros, trains, bus et RER jusqu'en 2022Transports en Île-de-France : moins de métros, trains, bus et RER jusqu'en 2022 Transports en Île-de-France : moins de métros, trains, bus et RER jusqu'en 2022
Île-de-France Mobilités a décidé ce lundi 11 octobre 2021 de continuer à maintenir une offre réduite de transports en commun sur l'ensemble de ses réseaux, au moins jusqu'en 2022. En cause, une fréquentation toujours en deça de ses standards d'avant la crise sanitaire et finances en chute. Les associations d'usagers expriment leur colère. [Lire la suite]

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche