Terrasses à Paris : les restaurateurs se plaignent de règles trop strictes

Par Nathanaël B. · Photos par My B. · Publié le 2 juillet 2022 à 18h01
Depuis la pandémie, les règles imposées aux restaurateurs pour leurs terrasses avaient été assouplies, mais maintenant qu'un retour à la normale est effectué, la sévérité du règlement ne leur convient pas.

Le retour à la normale post-Covid est un sacré contrecoup pour les restaurateurs. Depuis 2020, la Ville de Paris a fait preuve d'une tolérance non-négligeable pour leurs terrasses et désormais, elle tient à ce que son nouveau règlement soit respecté. Mais celui-ci est si strict que cinq fois moins d'autorisation que d'habitude ont été délivrées cet été, ce qui provoque évidemment la colère des restaurateurs. L'autorisation ne tient parfois pas à grand-chose, une place de stationnement pour moto placée en face de la devanture, et la terrasse ne peut voir le jour. Pour les professionnels du secteur, cela s'apparente à une forte inégalité

Splash ! By Norbert Tareyre et les Bistrots Pas Parisiens, les photos Splash ! By Norbert Tareyre et les Bistrots Pas Parisiens, les photos Splash ! By Norbert Tareyre et les Bistrots Pas Parisiens, les photos Splash ! By Norbert Tareyre et les Bistrots Pas Parisiens, les photos Les plus belles terrasses couvertes de Paris pour cet été 2022
À la recherche d'une terrasse couverte à Paris pour vous retrouver entre amis, pour cet été 2022 ? On vous dévoile les adresses pour sortir couvert ! [Lire la suite]

Parmi ces règles, il faut tout d'abord que la terrasses laisse un espace d'au moins 1,6 à 1,8 mètres pour les piétons sur le trottoir. Elle doit également avoir un accès pour les personnes à mobilité réduite, être montées sur des matériaux en bois uniquement. Elle ne peut être installée sur des places de stationnement spéciales, à savoir des places pour taxis, livraisons, deux-roues, vélos, stations de vélo ou trottinettes et places handicapées. Forcément, il devient difficile de respecter toutes ces règles, ce qui a un impact sur le marché. Une terrasse permet à un établissement de voir son chiffre d’affaires bondir de 20 à 30%, indique l'Union des métiers et des industries de l'hôtellerie (UMIH), qui demande un assouplissement du règlement. 

Informations pratiques

Âge recommandé
Tout public

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche