Coronavirus : les nouvelles annonces restrictives présentées par Jean Castex aux élus ce jeudi

Par Laurent P., Alexandre G. · Publié le 27 octobre 2020 à 19h13 · Mis à jour le 27 octobre 2020 à 19h15
Dans la lutte contre le coronavirus, le Premier ministre a annoncé sur Twitter mardi 27 octobre présenter devant les élus ce jeudi les nouvelles mesures restrictives qui vont être mises en place dans les prochains jours. Et au coeur des spéculations, un possible reconfinement, entre autres choses.

Quelles sont les nouvelles annonces du gouvernement dans la lutte contre l'épidémie de Covid-19 ? Alors que celles-ci devraient être présentées ce mercredi 28 octobre aux Français via une allocution présidentielle, Jean Castex a quant à lui indiqué sur Twitter ce mardi 27 octobre qu'il présenterait aux élus ces nouvelles mesures restrictives ce jeudi. "Conformément à l’article 50-1 de la Constitution, je présenterai jeudi devant les élus de la Nation de nouvelles mesures rendues indispensables pour lutter contre la deuxième vague de l’épidémie de COVID-19", explique-t-il.

Et de poursuivre : "dans cet esprit de dialogue qui est la force de notre démocratie, et dans l’objectif de protéger les vies des Françaises et des Français, nous devons mobiliser non seulement la représentation nationale, mais l’ensemble de notre pays". Quelles sont les mesures que le Premier ministre pourrait annoncer ? Celles qu'annoncera la veille le Président de la République et parmi les hypothèses avancées, un possible reconfinement total, un reconfinement plus ciblé ou encore un couvre-feu étendu, week-end compris.

Jeudi 22 octobre 2020, le Premier ministre organisait déjà une conférence de presse afin d'évoquer l'évolution de la situation sanitaire en France, ainsi que de nouvelles mesures restrictives prises en conséquence. Olivier Véran, ministre de la Santé habitué de l'exercice, Roselyne Bachelot ministre de la Culture et Cédric O, secrétaire d'État chargé du numérique étaient également présents aux côtés du chef du gouvernement. 

Un point presse hebdomadaire qui est survenu une semaine après la mise en application du couvre-feu à Paris, en Île-de-France et dans 8 autres métropoles françaises. En ce sens, le gouvernement précisait que le couvre-feu était étendu à 54 départements au total, 38 supplémentaires par rapport à la semaine passée, pour une durée de 6 semaines. Depuis l'instauration du couvre-feu, l'État a enregistré 32 000 contrôles pour un peu moins de 5000 verbalisations (4777 au total) pour non-respect de la mesure. 

Le détail des mesures restrictives annoncées jeudi 22 octobre dernier :

Comme prévu, le Premier ministre a précisé les territoires nouvellement concernés par les mesures de couvre-feu. Dans 38 nouveaux départements, situés dans les régions Auvergne-Rhône-Alpes, PACA et les Hauts-de-France, ce couvre-feu s'applique désormais de 21h à 6h. Au total, le chef du gouvernement a indiqué que 46 millions de Français doivent maintenant respecter ces mesures restrictives. La mesure rentre en vigueur à partir de ce vendredi 23 octobre, minuit. 

Après une semaine de mise en place du couvre-feu, le gouvernement a rappelé qu'il était encore "trop tôt" pour tirer les conclusions du couvre-feu et de son efficacité dans les zones concernées. Ainsi, le Premier ministre a affirmé que les résultats seraient étudiés "la semaine prochaine", et a laissé entendre que les mesures restrictives pourraient être durcies si aucun résultat positif significatif, ce qui devrait être le cas. 

Le ministre de la Santé Olivier Véran a détaillé la situation sanitaire dans l'Hexagone. Concernant le pourcentage de lits en réanimation occupés par des patients Covids, les données de Santé publique France indiquent qu'il a atteint 62% dans les hôpitaux d'Île-de-France. En France, ce chiffre atteint désormais 54,6%.
Le secrétaire d'État chargé du numérique, Cédric O, a insisté sur l'importance de l'application "Tousanti-Covid" dans la lutte contre l'épidémie. Pour "adopter les bons gestes", les citoyens pourront désormais accéder à "Mesconseilscovid.fr", un site qui permet de mieux anticiper et de se prémunir contre le virus. Une application qui a déjà été téléchargée par plus de 4 millions de personnes.
C'est la ministre de la Culture Roselyne Bachelot qui a détaillé les mesures de soutien pour le secteur de la culture. Non content d'ouvrir les dispositifs déjà annoncés par Bruno Le Maire aux entreprises du secteur, l'État alloue une enveloppe de 85 millions pour le spectacle vivant, près de 20 millions pour le secteur privé, dont les auteurs. Aussi, le gouvernement prévoit de prolonger le fonds d'urgence spécifique pour les artistes et techniciens du spectacle, doublé à 10 millions d'euros. Au total, 115 millions d'euros sont destinés à la culture. 

Roselyne Bachelot a également détaillé un plan d'aide en quatre parties : la création d'un complément de prix sur chaque billet en zone de couvre-feu pris en charge par l'État et reversé aux distributeurs, mais aussi un bonus renforcé du soutien automatique généré par les distributeurs. Aussi, le barème normal du soutien automatique sera doublé jusqu'à 1,5 million d'entrées, tout comme le fonds de compensation de perte des exploitants, qui sera réabondé pour tenir compte du chiffre d'affaires supplémentaire. Au total, 30 millions d'euros sont destinés à soutenir les entreprises du secteur. 

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche