Covid-19 : sera-t-on confinés à Noël et au Nouvel An ?

Par Elodie D. · Photos par My B. · Publié le 8 novembre 2020 à 17h42 · Mis à jour le 9 novembre 2020 à 15h26
Passer Noël et le nouvel an confinés ? La menace est là, alors que le confinement est prévu jusqu'au 1er décembre minimum. Ce dimanche 8 novembre, Gabriel Attal a rappelé que "Si on prend des mesures difficiles aujourd'hui, c'est précisément pour pouvoir vivre un Noël avec ses proches". De son côté, le ministère de l'Economie prévoit un confinement jusqu'à la fin de l'année dans ses dossiers. On vous dit tout.

Détail relevé par un sénateur ce jeudi 5 novembre lors d’une séance de travail, la 4e loi de finances rectificative pour 2020 prend en considération un confinement jusqu’à la fin de l’année. Il n’en a pas fallu plus pour que la question se pose : est-ce que le gouvernement tente de cacher sa décision aux sénateurs et aux Français ?

Réponse du ministre interrogé, Olivier DUSSOPT (à écouter ici, 10 h 2), « il s’agit de laisser la possibilité à l’État de faire face à la plus mauvaise des hypothèses, bien que, les uns et les autres, nous ne la souhaitions pas ». Reste que, ce week-end, les ministres ne souhaitaient pas se prononcer sur la possibilité de fêter Noël en famille.

Ce dimanche 8 novembre, sur l’émission Questions Politiques, le ministre de la Santé Olivier Véran a évoqué un « Noël un peu spécial ». Interrogé sur la possibilité de faire des fêtes privées, il répond : « Je le souhaite ardemment, mais vous ne me verrez jamais faire des pronostics. Quoi qu’il en soit, on sait qu’on sait qu’on aura à appliquer les gestes barrières, et en ça, on aura un Noël un peu spécial ».

De son côté, Gabriel Attal, le porte-parole du gouvernement, a précisé que le gouvernement « veut que les Français puissent fêter Noël le plus normalement possible ». Et de souligner : « Si on prend des mesures difficiles aujourd’hui, c’est précisément pour pouvoir vivre un Noël avec ses proches ».

Au cours de cet entretien, le porte-parole a confirmé qu’il n’est « pas question d’un confinement imposé pour les personnes âgées » et a évoqué une réunion entre le gouvernement et les représentants des commerçants, gravement touchés par la crise.

Dans le JDD, ces derniers réclament la réouverture des magasins au 12 novembre ou bien l’interdiction de vendre en ligne les produits ne faisant pas partie des produits de première nécessité.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche