Covid : le vaccin Johnson & Johnson autorisé par les États-Unis, bientôt par l'Union Européenne

Par Laurent P., Alexandre G. · Publié le 28 février 2021 à 15h59 · Mis à jour le 1 mars 2021 à 22h22
La Food & Drug Administration (FDA) a annoncé samedi 27 février 2021 accordé une autorisation en urgence au vaccin unidose du laboratoire Johnson & Johnson. Une autorisation de mise sur le marché qui intervient après que le laboratoire ait confirmé, dans un document officiel rendu public mercredi 24 février, l'efficacité du vaccin contre la Covid à dose unique de Johnson et Johnson sur les formes graves du virus. Un vaccin qui fait l'objet d'une demande de mise sur le marché aux États-Unis, mais également au sein de l'Union européenne.

Un nouveau vaccin contre la Covid désormais sur le marché aux États-Unis... La FDA, la Food & Drug Administration, a annoncé samedi 27 février 2021 avoir accordé une autorisation en urgence au vaccin Johnson & Johnson, pour les personnes âgées de 18 ans ou plus. Dès le lendemain de cette annonce lendemain, la ministre de l'Industrie Agnès Pannier-Runacher affirme sur France 3 que le feu vert de l'Union européenne devrait être accordé. Aussi, les premières doses de ce nouveau vaccin doivent "arriver fin mars-début avril puisqu'il y a un délai pour la production des doses", confirme la ministre. 

Mercredi 24 février, la FDA confirmait l'efficacité du vaccin de Johnson & Johnson sur les formes graves du virus dans un document rendu public ce même jour, seulement deux jours avant que le régulateur ne donne son autorisation de mise sur le marché ou non du produit. Une efficacité évaluée à 85,9% contre les formes graves de la maladie dans le pays, selon le document, mais également à 81,7% en Afrique du Sud et à 87,6% au Brésil. Un vaccin globalement efficace contre les formes graves du coronavirus à 85,4%, 28 jours après vaccination. Contre les formes modérées, en revanche, son efficacité reste à 66,1%, comme annoncé il y a plusieurs jours.

Jeudi 4 février, le laboratoire Johnson & Johnson annonçait avoir déposé une demande d'autorisation conditionnelle de mise sur le marché de son vaccin contre la Covid auprès de la FDA, pour une commercialisation prochaine aux États-Unis. Une demande de mise sur le marché qui pourrait bien être validé ce vendredi 26 février : "Les analyses soutiennent un profil de sécurité favorable sans inquiétudes spécifiques de sécurité identifiées qui pourraient empêcher l’émission d’une autorisation d’utilisation en urgence", explique ainsi le régulateur.

Ce vaccin faciliterait également grandement la campagne vaccinale en cours aux États-Unis, celui-ci se conservant très simplement au réfrigérateur et ne nécessitant qu'une seule dose pour protéger du virus. Quoiqu'il en soit, "Nous sommes prêts à commencer les livraisons" a indiqué de son côté Paul Stoffels, directeur scientifique chez Johnson & Johnson, une fois le feu vert accordé par la FDA. Une "étape déterminante", toujours selon le responsable du laboratoire, dans la lutte contre le coronavirus.

Un vaccin qui, s'il obtient le feu vert des autorités sanitaires américaines, sera le troisième sur le marché dans le pays, après celui de Pfizer et celui de Moderna. Le laboratoire s'est d'ailleurs engagé à livrer 100 millions de doses dans le pays avant la fin du mois de juin 2021. En Europe, une demande d'autorisation est également à l'étude auprès de l'Agence européenne du médicament.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche