Covid et AstraZeneca : c'est quoi, une thrombose ?

Par Laurent P. · Publié le 24 mars 2021 à 19h16 · Mis à jour le 25 mars 2021 à 12h47
Alors que le vaccin contre la Covid d'AstraZeneca suscite les interrogations après des cas suspects de thromboses dix jours après injection, la rédaction s'est penchée sur ce qu'était une thrombose, médicalement parlant. Risques, symptômes, traitements... On fait le point !

Le vaccin contre la Covid d'AstraZeneca fait beaucoup parler de lui en ce moment... Et pour cause : en plus de se faire désirer au sein de l'Union européenne, en raison des nombreux retards de livraison annoncés, des cas de thromboses ont également été constatés chez certains patients plusieurs jours après avoir été vaccinés, obligeant certains pays européens à suspendre les campagnes de vaccination.

Une formation de caillots suspects pour de nombreux spécialistes, qui ont conduit à la mort de plusieurs personnes, dont le dernier en date, un jeune étudiant en médecine d'une vingtaine d'années, à Nantes, dix jours après avoir reçu sa première dose de vaccin AstraZeneca.

À l'heure actuellement, aucun lien n'a été établi entre ces cas de thromboses et l'administration du vaccin, comme l'a expliqué l'Agence européenne du médicament il y a plusieurs jours, malgré deux études européennes, dont une norvégienne, attestant du contraire. Mais une suspicion, avérée ou non, qui a piqué notre curiosité quant à savoir ce qu'était une thrombose.

Alors une thrombose, qu'est-ce que c'est ? Il s'agit de la formation d'un thrombus, c'est-à-dire d'un caillot sanguin (résultat final d'une coagulation), dans une veine ou une artère, et obstruant la circulation du sang dans celles-ci. Des caillots qui peuvent conduire à divers problèmes plus graves, à l'image d'hémorragies cérébrales, d'AVC ou encore d'embolie pulmonaire, en cas de phlébite.

Quant aux symptômes, ils sont facilement identifiables : maux de tête, vomissements, troubles de la vue, crise d'épilepsie, mais également rougeurs, oedèmes (gonflement) ou encore une simple douleur, en particulier aux jambes puisque cette maladie touche le plus souvent les membres inférieurs. À noter qu'au moindre symptôme, il est préférable de se rendre aux urgences.

Côté traitement, vous seront prescrits des anticoagulants pour éviter que le caillot formé ne grossisse ou provoque une hémorragie à cause d'une rupture du vaisseau sanguin. Et concernant les phlébites, plus courantes, vous pouvez également vous faire prescrire des bas de contention, et bien sûr, des anticoagulants. Surélever ses jambes est également un bon moyen de prévenir les phlébites, surtout en cas d'immobilisation par un plâtre ou de voyage long en avion, sans bouger.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche